La Toque : revue partenaire indépendante des boulangers, pâtissiers, chocolatiers, confiseurs, glaciers

Recherchez un article

 

  Accueil / Actualités / Evénement : Un bilan plutôt positif pour Europain 2012

Evénement

Un bilan plutôt positif pour Europain 2012

Publié le lundi 12 mars 2012 - 10h16

L'équipe japonaise gagnante de la Coupe du Monde de la Boulangerie 2012. (Photo : latoque.fr)

Grâce à une offre fournie et quelques nouveautés, l’édition 2012 du salon a attiré plus de 82 000 visiteurs. Grâce aussi à quelques temps forts, dont les remises de prix de grands concours de réputation mondiale… La boulangerie (artisanale et industrielle), la pâtisserie, la glace, le sucre et le chocolat (Intersuc) : l’ensemble des métiers était représenté. La restauration rapide également, via la partie Successfood. Dans chacun de ces secteurs, produits, ingrédients, équipements (fournil, laboratoire, magasin…) et services étaient proposés. Compte-rendu en textes et en images.

Pièce artistique des Japonais, vainqueur de la Coupe du Monde de La Boulangerie 2012. (Photo : latoque.fr)

8e Coupe du Monde de la Boulangerie 1er Prix: le Japon
La France était tenante du titre depuis 2008. Les participants à cette Coupe sont la quintessence mondiale : près de six mille boulangers ont concouru à travers la planète pour être là. Et les voilà, quelques minutes avant l’annonce officielle des résultats : douze équipes de trois candidats, chacun étant dédié à une catégorie du concours : baguettes et pains du monde, viennoiseries, ou pièce artistique. L’équipe a eu une heure de préparation la veille du concours, et a travaillé ensuite pendant huit heures le jour J. Pour rappel, les critères de notation étaient : le respect du poids et des quantités, le volume, le goût - le plus important -, l’aspect, la texture, l’originalité, la créativité, sans oublier la propreté et l’organisation dans le travail.
Les Taïwanais Ching Tai- Chang, Lin Kun-Wei et Huang Wei-Hsun, déjà présents sur le podium en 2008, ont accédé à la troisième marche. Ce fut ensuite au tour des États-Unis - Michael Zakowski, Jeremey Gadouas et Harry Peemoller - d’être appelés. L’équipe championne du monde a été désignée par Christian Vabret, fondateur de la Coupe du Monde : le Japon. Yuki Nagata, Takuya Sasaki et Yasuo Hatanaka ont exprimé une joie d’autant plus forte qu’elle est restée pudique.
Les Japonais du public, en revanche, agitaient leurs drapeaux en scandant le nom de leur pays. M. Fumio Shimizu, ministre-conseiller de l’Ambassade du Japon, déclarera plus tard : « Je suis extrêmement fier. Il y a un an, notre pays a été dévasté par de nombreux séismes et un tsunami. Notre victoire d’aujourd’hui vient encourager tous les ressortissants et les victimes de ces catastrophes. » Et, c’est vrai, l’espoir était palpable sur les visages. De l’avis général, cette année 2012 fut la plus belle compétition de l’histoire de la Coupe du monde.

Plus d'informations sur www.coupelouisessaffre.com

 

Gagnants japonais du Mondial des Arts Sucrés 2012. (Photo : latoque.fr) 3e Mondial des Arts sucrés 1er Prix: le Japon
Entourées de Champions du Monde et de MOF, les seize équipes ayant concouru formaient une belle brochette de drapeaux et de cols tricolores. Didier Stéphan, MOF, au micro pour la cérémonie de remise des prix, a précisé que « le jury a donné en tout 13 000 notes ; des notes de présentation, de dégustation, d’harmonie des saveurs… ». Un travail acharné !
Le défi du binôme homme/femme de chaque équipe ? Confectionner treize œuvres culinaires en vingt heures, sur deux jours. Soit une pièce en pastillage, une pièce en sucre, une pièce en chocolat, trois petits fours frais, trois petits gâteaux, trois bonbons chocolat et un dessert à l’assiette. Dans une tension palpable, trois prix « coup de cœur » ont d’abord été décernés à la Géorgie, au Mexique, et au Vietnam.
« Je suis très ému », a murmuré Pascal Niau, président du jury et MOF, avant d’annoncer que la première place revenait au Japon. Reiko Imo et Masaki Okazaki étaient en pleurs, tout comme nombre de leurs supporters dans le public. Ils ont revêtu en reniflant la veste noire symbole de leur victoire, empoché un chèque de 8 000 €, ainsi que le trophée.

Pièce artistique des Japonais, gagnants du 3e Mondial des Arts Sucrés. (Photo : latoque.fr)

Continuer à travailler
La technicité des Japonais, qui ont réalisé des boules en sucre multicolores semblables à du verre de Murano, a particulièrement marqué les esprits. Ils ont obtenu la note exceptionnelle de 2627/3000. Et ils ne s’arrêteront pas là : « Nous pensons maintenant que nous devons sérieusement être à la hauteur de notre titre en continuant à travailler, à apprendre et à approfondir notre art », ont-ils expliqué après l’épreuve. Fatigués, ils avaient hâte de rentrer chez eux partager leur bonheur ; leur séjour en France n’a pas été facile : « Les habitudes alimentaires sont si différentes des nôtres, sans parler de nos difficultés à communiquer. Nous avons vraiment ressenti la nécessité pour les Japonais de s’ouvrir au monde. » La deuxième place du podium est revenue à la Suisse – au duo Nadège Bonzon et Jérôme Bonzon – sous les hurlements des cornes de brume et les cris de joie. Avec seulement 44 points de moins, la France - Anabelle Lucantonio et Florent Margaillan - a obtenu la médaille de bronze. « Nous remercions vraiment les personnes qui ont été avec nous ces derniers mois et nous ont permis de réaliser tout ce travail », a confié Florent, reconnaissant.

Plus d'informations sur www.mdas2012.com

 

L'équipe du Royaume Uni, gagnante de la coupe du Monde de la Pâtisserie, sélection Europe. (Photo : Latoque.fr)Coupe du Monde de la Pâtisserie/sélection Europe 1er Prix: le Royaume-Uni
C'était la première édition de cette Coupe d’Europe, vouée à sélectionner trois équipes pour la Coupe du Monde des 27 et 28 janvier 2013 (Lyon). La médaille d’or (et son prix de 4 000 €) a été remportée par le Royaume-Uni : Javier Mercado et Nicholas Bouhelier, qui ont aussi obtenu le Prix spécial sucre et le Prix spécial chocolat. Le Danemark est arrivé en deuxième positon, suivi du Portugal. « Nous nous étions entraînés sept fois ensemble de façon chronométrée, et aussi chacun de notre côté pour certains éléments. Pour nous, c’est la récompense d’une intense préparation », a confié Javier. L’équipe avait choisi un thème inspiré d’un roman d’Arthur Conan Doyle : les mondes perdus. « Les scientifiques peuvent seulement imaginer à quoi ressemblaient les animaux préhistoriques disparus. Nous avons investi ce thème et laissé courir notre imagination ! », poursuit Javier. Mondes perdus certes, mais le ticket pour la Coupe du Monde, lui, il est gagné !

Plus d'informations sur www.cmpatisserie-europe

Delphine Joonnekin, Dimtri de Clerck et Simon Boulloigne, du Cefral de Dunkerque, ont reçu la Coupe Excellence. (Photo : latoque.fr)La 3e Coupe de France des Ecoles
Organisé par le Lempa, ce concours permet aux centres de formation de se distinguer dans deux catégories: Excellence et Espoirs. Cette année, pour sa 3e session, la coupe Excellence a été remise à Delphine Joonnekin, Dimitri de Clerck et Simon Boulloigne du Cefral de Dunkerque, et la coupe Espoirs à Sophie Richard, Alexia Ceenaeme et Allan Van De Velde, du Lycée Simon de Laplace à Caen.

Sophie Richard, Alexia Ceenaeme et Allan Van De Velde, du lycée Simon de Laplace à Caen, ont obtenu le 1er Prix Catégorie Espoirs. (Photo : latoque.fr)

 

De l’avis du jury, le niveau général des candidats s’est révélé cette année plus qualitatif encore que lors des deux précédentes éditions, avec une motivation très présente à la clé. Autre bonne nouvelle: le nombre croissant de participants (18équipes), qui prouve l’intérêt de la manifestation pour créer une véritable émulation auprès des jeunes en formation.

 

par Sophie de Courtivron

(publié le 12 mars 2012)


autopromo La Toque, tout sur la boulangerie, patisserie
Actualités
La Toque est une publication du   


à La Toque Magazine


Découvrir
nos Offres

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK