La Toque : petites annonces de matériel et fonds de commerce pour boulangerie et patisserie. Emploi.



Vie syndicale

Le Lempa souffle ses quinze bougies

Publié le lundi 22 août 2011 - 11h43

Pour ses 15 ans d’existence, le Laboratoire d’Essais des Matériels et Produits Alimentaires a tenu à marquer le coup avec une journée de conférences. Une occasion de revenir sur le passé pour mieux tracer les lignes à venir.

Créé en 1995 à Rouen à l’initiative de l’UFFEB (Union des Fabricants Français d’Equipements de Boulangerie- Pâtisserie devenue depuis l’EKIP) et de l’INBP (Institut National de la Boulangerie- Pâtisserie), le Lempa mène des projets variés pour le compte de la filière Boulangerie-Viennoiserie-Pâtisserie. Analyses, évaluation sensorielle, conseils techniques et formations constituent les piliers de l’offre de prestations.

Contrôles machines
Le 16 juin, pour en marquer le quinzième anniversaire, Pierre-Tristan Fleury, son directeur, a tenu à faire partager l’expérience du Lempa au travers de témoignages et de conférences techniques. Les « anciens » sont d’abord revenus sur les évolutions qui ont marqué l’histoire du laboratoire. Puis, Aude Yvon (Groupe Salins), José Cheio (VMI), David Patry (Metarom) e t Michel Laventurier (Vandemoortele) se sont succédés au pupitre pour expliquer leur problématique d’entreprise et le partenariat technologique engagé avec le laboratoire. Jean-Paul Broutin, ancien directeur de l’UFFEB, a rappelé que le projet initial du Lempa était orienté sur deux activités : l’analyse des farines et la certification des équipements.

Dès le début, les essais matériels furent prépondérants. Les constructeurs étaient en effet invités à améliorer leurs machines sous l’angle de l'hygiène et de la sécurité ( certification NF-HSA). Un ingénieur fut embauché pour effectuer les contrôles nécessaires et mesurer « l’aptitude à l’emploi » des nouveaux équipements. En 1999, la CNAM a interpelé la profession sur le problème de l’asthme du boulanger. Le Lempa a donc continué à mettre son expertise au service de la lutte contre les émissions de farines.

Cap sur l’innovation
Le pôle « produits » a finalement pris les devants, avec notamment un service « formulation » auquel les meuniers, levuriers et ingrédientistes (mais aussi les artisans !) peuvent faire appel pour la mise au point de leurs recettes, mixes, améliorants, ingrédients... Parmi les gros clients, citons par exemple la Générale des Farines France, Lactalis, Armor protéines ou Agrano. Le goût devenant incontournable aujourd’hui, une salle de dégustation normalisée est venue compléter le fournil d’essais et le laboratoire d’analyses. Preuve de l’importance de la sensorialité dans le processus de l’innovation alimentaire, deux ingénieurs spécialisés sur la question ont conclu les interventions.

Mélaine Dutertre, responsable du service analyse sensorielle au Lempa, a parcouru les grandes tendances marketing actuelles (plaisir, santé, forme, praticité, éthique) en pointant quelques axes de développement pour la Boulangerie-Pâtisserie : sans gluten, céréales oubliées, le bio, le phénomène locavore, le « drunch » (déjeuner tardif). Paul Le Mens (Food Flavor) a clôturé la journée par une animation autour de la dégustation de pain et de chocolat. L’innovation des prochaines années promet d’être riche en goût !

par Armand Tandeau

(publié le 22 août 2011)

Mots-clés : , ,


autopromo La Toque, tout sur la boulangerie, patisserie
Événements
La Toque est une publication du   


à La Toque Magazine


Découvrir
nos Offres

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK