Le zéro déchet ? En boulangerie, il paraît encore difficile à mettre en place ! À Granville (50), pourtant, Lucille Jabier a trouvé une solution pour motiver ses habitués. « J’avais envie de faire ma part, mais sans culpabiliser les gens, dit-elle. Alors, quand j’ai entendu parler d’une boulangerie belge qui avait créé une carte de fidélité sur ce thème, j’ai décidé de faire de même. » Un passage en caisse avec un emballage recyclé vaut un tampon. Au bout de sept, la Maison Götier offre un café, un croissant ou une baguette de tradition. Au 21e, le consommateur repart avec la pâtisserie individuelle de son choix, ou gagne une réduction de 15 % sur un entremets pour huit.

A chaque passage en caisse avec un emballage recyclé, un tampon est apposé.

Une opération bien lancée

Au retour de ses vacances, la boulangère disposait d’un stock de 250 cartes (25 €sur Vistaprint). « Je pensais en avoir pour un trimestre », dit-elle. Dix jours plus tard, elle en faisait réimprimer autant. Un succès qui ne relève pas du hasard : la communication autour du lancement a été bien menée. « J’ai appelé la Manche Libre et Ouest France, qui nous ont consacré un article. J’ai également investi dix euros dans de la publicité sur Facebook. Et grâce aux premières retombées, j’ai été contactée par le magazine gratuit Côté Manche et France 3. » De 3 % de clients qui venaient jusqu’ici avec leur sac à pain, Lucille Jabier estime être passée à 95 %.

Dans la mesure où cette boulangère paie ses emballages, le bénéfice est non négligeable. Sans compter, évidemment, le gain en termes d’image !

Cécile Rudloff