La présentation

Il est important de soigner sa présentation car si l’un de vos posts plaît il conduira certainement à ce qu’un nouvel abonné se balade sur votre profil pour en savoir plus sur vous.

Décrivez ce que vous faites, avec une pointe d’originalité. Enumérez les engagements et les valeurs qui conduisent votre fabrication. Situez votre boutique, indiquez les horaires, et si vous avez un site internet, ajoutez-le. Vous pouvez mentionner votre nom également, vos distinctions, ainsi que la date de création de l’entreprise. Pour chaque élément, revenez à la ligne pour que la description soit plus aérée.

■ Pour rendre la présentation plus attrayante, utilisez des emoji ce qui donnera un peu de couleur et de relief à vos propos. (retrouvez tous les emojis ici)

■ Si vous avez un blog, ou des liens vers des articles, vous pouvez utiliser l’outil très simple et pratique Linktree qui permet d’ajouter un « arbre de liens » qui renverront vers vos contenus ou des pages internet que vous souhaitez rendre accessible depuis votre compte.

Quelques bons exemples :

La boulangerie The French Bastards, pour l’usage d’émoji et la tournure originale de leur présentation

The French Bastards

La boulangerie Paris & co a fait le choix de donner les adresses avec le petit emoji de localisation

Boulangerie Paris & co

La boulangerie Les Petits Gourmands a compilé toutes les bonnes pratiques

Boulangerie Les Petits Gourmands

La Castalia Artesanal (boulangerie située au Brésil) joue sur la typographie et a ajouté un lien vers son compte personnel si on souhaite le contacter directement.

Castalia Artesanal

Quel contenu, quelles photos ?

Comment faire de belles photos sur Instagram et quels filtres choisir (si on doit en choisir un) ?

Il faut simplement avoir à l’esprit que chaque photo raconte une histoire et que le style général de votre compte (votre « wall ») transmet un état d’esprit et une personnalité. Il n’est pas nécessaire de « faire comme les autres » mais bien de partager votre quotidien en le présentant sous son plus beau profil.

Cependant, il y a quelques astuces pour prendre de jolies photos.

• Une lumière naturelle, et le flash est à proscrire

• Un jeu de symétrie, de géométrie fonctionne parfaitement avec le format carré des photos Instagram.

• Plus technique, on peut jouer avec les perspectives et les lignes de fuite. Sans se former à la photographie professionnelle, vous pouvez vous familiariser avec les différentes prises de vue en parcourant quelques tutoriels.

• Les contrastes sont intéressants.

Côté couleur, le cercle chromatique permet de voir les couleurs qui se répondent et se mettent en valeur (bleu-orange, violet-jaune, etc), on peut aussi penser au monochrome, à condition de gérer une bonne déclinaison d’une même teinte, sinon les motifs et les couleurs éclatantes attireront l’œil.

Cercle chromatique

Côté fonds et histoire que l’on raconte, l’humour et le décalé vont stimuler les émotions et les réactions, on peut donc jouer sur ce côté-là, soit par touche, soit de manière assumée, pour chaque post.

• A bas les croyances : la photo prise de dessus n’est pas la seule recette pour les photos culinaires. Encore une fois, il s’agit de raconter une histoire. Mieux vaux opter pour différentes prises de vues, comme pour les chapitres d’un livre et les rebondissements d’un roman.

On n’hésite pas à mettre ses mains, ses doigts ou des personnes en scène : les gens préfèrent les photos incarnées plutôt que les « natures mortes ».

• L’arrière-plan compte aussi. On n’abuse pas des fonds blancs qui ont un rendu un peu artificiel et catalogue : le quotidien, la vraie vie mettent plus en appétit les abonnés que les mises en scène trop travaillées.

Concernant ce qu’on prend en photo ? Son offre bien sûr, mais pas que.

• Les différentes étapes de vie de vos produits raconteront une très belle histoire.

• L’avant-après cuisson par exemple, un geste de façonnage, les mélanges, la cuisson mais aussi le produit dans l’emballage avec lequel repart le client par exemple : c’est l’histoire de vos créations et de leur succès.

• On peut aussi jouer avec l’ASMR (cette tendance de prendre du plaisir en écoutant des sons) et faire une vidéo de découpe d’un pain bien croûté et présenter bien sûr à la fin la qualité de la mie : succès garanti.

• On peut prendre l’équipe en photo, la boutique, les extérieurs, les coulisses : tout ce qui est authentique plaît aujourd’hui. Et aussi fou que cela puisse paraître, on peut aussi partager les ratés et les difficultés et partager ses émotions : cela engagera également votre communauté.

Quelques bons exemples :

Gontran Cherrier utilise toutes ces techniques et en particulier la mise en scène du produit.

Gontran Cherrier

Benoît Castel travaille par exemple les couleurs et les perspectives pour raconter l’histoire de ses produits.

Benoît Castel

Castalia artesanal utilise également tous ces éléments et mets bien en valeur la fabrication comme les produits.

Castalia Artesanal

La boulangerie de Cambremer montre à l’occasion l’avant-après.

Boulangerie de Cambremer

The sourdough LAB présente régulièrement la mie du pain en jouant avec la symétrie du pain coupé.

The Sourdough Lab

Les stories

La bonne stratégie pour ces contenus éphémères c’est de les mettre en unes, classées par thématiques : l’offre de pain qui présente la composition des pains (la Castalia Artisanal le fait très bien), l’offre de pâtisserie, l’offre de snacking, les événements, et pourquoi pas les étapes de fabrication.

Story en une de Castalia Artesanal

Story en une de Castalia Artesanal

L’idéal est de bien nommer ces stories en une, de façon à ce que les visiteurs puissent voir en permanence un autre format de contenu. Vous pouvez aussi organiser les jeux concours (comme le fait Bread Family) en lançant toutes les semaines un défi. C’est engageant et cela permet de fidéliser la communauté.

Les hashtags et la légende

Si la légende mérite d’être détaillée, il ne faut pas trop abuser des hashtags. Choisissez-en 10 maximum qui correspondent au sujet dont vous parlez. Si vous souhaitez toucher beaucoup de monde, passez un mot en plusieurs langues comme « levain » : « surdough », #sourdough #sourdoughstarter #sourdoughbread, #levadura, #fermanto.

A l’attention des professionnels, il est idéal de mentionner les ingrédients et la méthode de fabrication, les commentaires seront d’autant plus pertinents.

Quelques bons exemples :

la_baguette_bxl fait une légende courte mais explicite.

la_baguette_bxl

aurelien_le_mouillour parle de sa démarche en légende avec une bonne liste de hashtags.

aurelien_le_mouillour

Lefournildetalou donne tous les détails de son pain : de la composition à sa fabrication

© l.allafort

boulanger_dansk_bager utilise tous les bons codes : couleurs pour la photo, légende clair, un petit emoji, quelques hashtags et la mention d’autres comptes afin qu’ils soient notifiés et qu’ils s’engagent avec la publication.

Boulanger_dansk_bager

Même si les réseaux sociaux sont annexes du métier, ils peuvent apporter beaucoup de visibilité et de notoriété. Il s’agit de s’y consacrer un peu mais avec la bonne stratégie de façon à ne pas y passer trop de temps tout en activant les bonnes pratiques pour qu’il y ait une réelle dynamique online.

Lê Thi Mai Allafort