Imprimer Envoyer par mail

Les vertus des communautés en ligne

Sur ces groupes Facebook, les artisans échangent leur savoir-faire (© Adobe Stock).

Comment booster son levain, optimiser son management ou répondre à l’urgence sanitaire ? Les artisans partagent leurs questions et solutions en ligne.

Sur Facebook, les groupes dédiés à la boulangerie-pâtisserie ont vu leur fréquentation exploser ces dernières semaines, en réaction aux inquiétudes et interrogations liées à l’épidémie de Covid-19. Les artisans, comme la majorité des Français, se sont connectés aux réseaux sociaux pour trouver des éléments de réponse et d’information ou des exemples à suivre pour s’adapter aux nouvelles normes sanitaires en vigueur. C’est un échantillon des publications partagées chaque jour au sein des nombreuses communautés virtuelles, où l’on trouve de tout, du pire (critiques, rumeurs, polémiques) au meilleur (entraide, échange de recettes, conseils techniques, bons plans, etc.).

Groupes thématiques ou généralistes, pros et/ou amateurs : on trouve de tout sur Facebook.

Valoriser le savoir-faire

Sur Facebook, un groupe se constitue autour d’un statut (entrepreneur, artisan, etc.), d’un territoire ou d’un intérêt partagé (levain, chocolat, etc.), en mode public (ouvert à tous) ou privé, avec accès restreint et adhésion sous réserve d’approbation de l’administrateur. Ce dernier fixe aussi les règles à suivre sous peine de renvoi. Figure du métier dans le Sud-Ouest et créatrice du groupe public « Les amis des boulangers pâtissiers », Géraldine Laborde a déjà « exclu des membres et supprimé des commentaires non- appropriés, ainsi que des fausses informations », tout en « respectant la liberté de parole de chacun, quitte à alimenter certains débats publics ». L’objectif de son groupe, dédié en priorité aux professionnels ? « La valorisation du savoir-faire artisanal et le partage, entre boulangers et pâtissiers, mais aussi avec des chefs, pour favoriser les interactions entre les métiers de bouche. »

Idées recettes et conseils, à la base du groupe « Boulangerie Pâtisserie » fondé en 2014 par C. et S. Jouanneau

Trouver des solutions

Patron de la boulangerie « La Bonne Baguette » à Amiens (80), Simon Hue a lancé le groupe privé « Artisans Boulangers 2.0 » en 2017, afin de « fédérer des professionnels passionnés, soulever des problématiques communes et trouver des solutions pour la boulangerie de demain », le tout avec bienveillance, sans clash ni attaque. Un positionnement que l’artisan n’a pas retrouvé par ailleurs, « même s’il y a des choses intéressantes à glaner ici ou là », estime celui qui déplore l’omniprésence de commerciaux et de jugements, pas toujours cléments, dans certains groupes. En ligne, à chacun donc de faire son tri suivant son profil et ses affinités. Vous ne trouvez pas de communauté à votre pied ? À partir de sa page Facebook, il suffit de cliquer dans l’onglet « groupe » pour créer le sien.

Trois groupes à suivre

- Le plus généraliste : « Passion Boulangerie » (20 000 membres, pour moitié professionnels). Le but : partager des techniques, process de travail, innovations et faire avancer le métier !

- Le plus serviciel : « Recrutement en Boulangerie et Pâtisserie » (9 500 membres). Le but : aider les artisans à trouver des salariés/apprentis et inversement.

- Le plus gourmand : « Les secrets de la pâtisserie » (38 500 membres, pros et amateurs). Le but : partager le savoir-faire pâtissier à partir de vidéos, tutos, fiches techniques…

Barbara Guicheteau
Imprimer Envoyer par mail