La Toque : revue partenaire indépendante des boulangers, pâtissiers, chocolatiers, confiseurs, glaciers

Recherchez un article

 

  Accueil / Conseils / Mieux vendre / Bientôt Pâques... : déjà Pâques !
Mieux vendre

Bientôt Pâques...

Déjà Pâques !

Publié le lundi 05 mars 2012 - 15h40

Figurines de Pâques de la boulangerie Busserolles à Paris. (Photo : Latoque.fr)

Pâques va arriver très vite… le 8 avril. N’attendez pas pour vous préparer. Voici quelques idées de décoration, testées et approuvées par des boulangères. Pour stimuler les achats des clients, place à l’imagination !

A part la zone A (Lyon, Grenoble, Rennes, Toulouse…), Pâques ne sera pas pendant les vacances. Les clients seront donc là. Enfants – et parents – passeront devant votre vitrine... Sachez les faire entrer !

 

 

Idée n° 1 : Une grosse pièce originale en vitrine

Rien de tel qu’une grosse pièce chocolatée pour happer le regard des badauds. Visez grand, visez imposant (environ 50 cm de hauteur). Autour d’elle, créez une scène chocolatée avec des bonhommes, des animaux… « L’année dernière, mon mari a fabriqué sur-mesure plein de Diddls de 20 cm de hauteur, explique Céline Busserolles, boulangère (Paris 15e). Ces petits personnages très à la mode chez les enfants sont bien partis car ils ont créé la surprise. Les gens ralentissaient, regardaient… »

 

Pièces en chocolat sur le thème de Pâques. (Photo : Latoque.fr)Le coq Arthur et M. Patate, pièces en chocolat
et rubans chez Dossemont.

 

Idée n°2 : Un magasin résolument « chocolat »

Le client doit sentir que c’est Pâques, où que se porte son regard dans la boutique. « Je viderai ma vitrine à boissons et customiserai tout le magasin. L’ensemble de l’espace va être travaillé », précise Cécilia Dossemont, également boulangère dans le 15e arrdt de Paris. On peut alors s’en tenir à des modèles plus classiques (poules, lapins, œufs…), disposés un peu partout.

 

Idée n°3 : Harmonisez les couleurs : voilages, tissus, rubans, tenues

Tous les chocolats de Cécilia sont dotés d’un ruban dont la couleur rappelle les voilages placés derrière les vitrines de la rue et qui font ressortir les tons du chocolat. Ces voilages renvoient aux tissus sur lesquels sont placées toutes les pièces du magasin… lesquels tissus rappellent les tenues des vendeuses ! Chez les Dossemont, cravates, foulards, et tabliers de couleur sont à l’unisson des fêtes de Pâques.

 

Idée n°4 : Créez un univers ludique ou féérique

Dans la boulangerie de Cécilia, « Arthur le Coq et Monsieur Patate » avaient l’an passé leur nom sur des étiquettes en forme d’ardoises. Ces animaux gros format, installés dans la boutique, permettaient à la boulangère de mettre en scène avec eux tout un monde merveilleux. « Cela entraîne un dialogue avec les clients, cela les fait rêver. Les enfants posent des questions… ». Une année, c’est le thème de la ferme qui a été retenu : une déco « paille », avec une échelle sur laquelle étaient placés des lapins en chocolat, et toutes sortes d’animaux dans le magasin. Il y a aussi eu une année « arbustes ». Sur les branches, Cécilia avait accroché des œufs peints. « Cette fois-ci, je vais aller dans la forêt chercher des chatons, des herbes décoratives. » Résultat : les clients demandent à acheter le décor !

 

Manège en chocolat. (Photo : Latoque.fr)Un manège en chocolat en vitrine qui avait nécessité
16 heures de travail.
(Photo : Boulangerie Dossemont)

 

Idée n°5 : Faites jouer les clients

À la boulangerie Busserolles, si la dépense en chocolat atteint 30 euros, une urne permet de déposer un bulletin qui offre la possibilité de gagner la pièce maîtresse de la vitrine. Autre suggestion : deviner le prénom du lapin. Une liste de trois noms, un papier à remplir, un tirage au sort, et hop ! Ou encore, trouver le poids d’une pièce au gramme près. Amusez-vous aussi, pourquoi pas, à cacher un œuf qui aura un emballage d’une couleur unique dans une de vos vitrines. L’enfant qui vous dit où il se trouve gagne immédiatement un petit œuf en chocolat. Une affichette, et le jeu est lancé ! « Pour moi, Pâques, c’est des couleurs, des odeurs, le gigot qui cuit, les marguerites qu’on allait cueillir dans les champs… J’ai gardé de cette fête une certaine nostalgie que j’aime transmettre », explique Cécilia Dossemont, qui reconnaît ne jamais savoir à l’avance ce qu’elle va mettre en place exactement, mais réussit toujours à créer une ambiance particulière. C’est un métier !

Enfin, gardez votre personnalité. À cause des grandes surfaces, les dates des fêtes du calendrier sont de moins en moins respectées. Or, plus les repères se diluent, plus les ventes de ces moments forts baissent. Ne vous laissez pas contaminer ! Maintenez les traditions, faites valoir votre différence et vendez les produits de Pâques au bon moment.

 

 

Un « Truc » en bonus

Vous avez un type de clientèle bien défini ? Adaptez vos produits ! Vous êtes situé à côté d’une grosse concession automobile ? Mettez des voitures en chocolat dans votre vitrine. À côté d’un club hippique ? Des chevaux. Autant d’idées de cadeaux pour ceux qui passeront devant chez vous…

 

par Sophie de Courtivron

(publié le 5 mars 2012)

Mots-clés :

autopromo La Toque, tout sur la boulangerie, patisserie
Mieux vendre

Vente : Soignez votre étiquetage

Mercredi 09 avril 2014

 ...

Carnaval : Tous en piste !

Vendredi 21 février 2014

 ...
La Toque est une publication du   


à La Toque Magazine


Découvrir
nos Offres