La Toque : revue partenaire indépendante des boulangers, pâtissiers, chocolatiers, confiseurs, glaciers

Recherchez un article

 

  Accueil / Conseils / Mieux vendre / Vente : Préparez votre marché de Noël !
Mieux vendre

Vente

Préparez votre marché de Noël !

Publié le jeudi 11 octobre 2012 - 14h56

Marché d'Austerlitz à Strasbourg. (Photo : latoque.fr)

Le « Christkindelsmärik » alsacien, qui se généralise en France, peut être une opportunité pour votre affaire. Petits conseils pour en profiter au maximum !

 

Depuis les années 90, les marchés de Noël se multiplient. Pour vous, ces exhibitions peuvent être profitables, à condition de pouvoir assumer un surcroît de travail en cette période déjà surchargée. L’intérêt est double : vous faites découvrir vos produits et vous rencontrez de nouveaux clients. Voici quelques pistes pour en tirer le meilleur parti.

Vente de pains sur les marchés de Noël. (Photo : latoque.fr)Une expérience positive

Isabelle Borgest est boulangère à Saint- Martin-le-Beau (37). Depuis 2007, elle participe au marché de Noël de sa commune, le premier week-end de décembre. « Nous proposons des produits inhabituels : fougasses, pain au saucisson ou aux noisettes, brioche feuilletée… »
Coûts :
• 200 à 300 € de matières premières ;
• une heure de fabrication ;
• un peu d’aide familiale pour tenir le stand.


Gains
• 1000 € de recette ;
• l’enthousiasme de l’équipe de fabrication, contente d’élaborer des produits inhabituels ;
• l’engouement des clients, qui reviennent en boutique pour acheter ce qu’ils ont goûté et mémorisé grâce à un « prospectus de Noël » judicieusement distribué.

Idée 1 : Choisissez votre degré d’investissement
Qui dit marché de Noël imagine stand, présence quotidienne et augmentation de la production en conséquence… Mais il existe d’autres manières de participer. Par exemple :
• Apporter votre soutien financier en contrepartie d’une publicité sur le programme ou l’affiche.
• Offrir des lots pour la tombola.
• Fabriquer un produit qui sera mis en avant par l’organisation du marché de Noël. A La Tour de Salvagny (69), les deux boulangers s’associent pour fabriquer 100 mètres de bûche, revendue à la part au profit de l’association « Noël’In », qui réalise des rêves d’enfants malades. « Nos noms sont toujours mis en avant », assure Madame Favre, l’une des boulangères.

Idée 2 : Sélectionnez votre marché de Noël
Tous les marchés ne se valent pas…
• Dans votre ville ou village, votre participation est importante, pour montrer votre implication dans la vie locale. « On ne peut pas se permettre de ne pas participer, reprend la boulangère. Même si l’activité de la boutique n’explose pas pour autant, cette opération me semble indispensable en termes d’image. »
• Dans les environs, exposer peut vous permettre d’élargir votre clientèle. A condition de proposer des produits de grande qualité. Et de pouvoir compter sur un marché de Noël très dynamique.
• Au-delà de 10 km, oubliez… A moins que vos produits soient exceptionnels et vendus sur le web !

Idée 3 : Mettez votre stand en valeur
• Prévoyez l’habillage de votre emplacement (rouge, or, scintillant) pour créer une ambiance de fête.
• Confiez sa tenue à quelqu’un de souriant qui connaît les produits, ne craint pas le froid et n’a pas peur d’aller vers les gens.
• Animez-le ! Dégustations, concours, cadeaux sont bienvenus (certains moulins accompagnent ce genre d’initiative). La présence de l’artisan, qui fabrique sur place sous les yeux des visiteurs, est un vrai plus.

Idée 4 : Soignez votre offre
• Proposez plutôt des produits de Noël. « Bredles » et « Stollen » comme en Alsace, pains étudiés pour les tables de fête… « L’année dernière, j’ai vendu beaucoup de pompes à huile en brioche, de tourtes de seigle, de tuiles aux amandes et de pains d’épices », raconte Séverine Pinot, boulangère à Vitrey-sur- Mance (70).
• Déclinez-les en format cadeau, dans des emballages festifs préparés à l’avance : les gens viennent là, aussi, pour faire leurs emplettes de Noël.

Idée 5 : Détendez-vous !
Pour les badauds, la visite a un avant-goût de fête. De votre côté, toutes les excentricités sont permises. Chantez, dansez et surtout, parlez de vos produits, de votre métier, de votre savoir-faire. Hors du cadre habituel, les consommateurs sont très réceptifs !

 

L'exemple de Strasbourg

Dans la capitale alsacienne, les boulangers sont mis en valeur depuis dix ans sur le « marché des bredle » : « Durant cinq semaines, les artisans de la communauté urbaine vendent leurs petits gâteaux de Noël, explique Léon Olland, président d’honneur de la Fédération Départementale des Boulangers-Pâtissiers. En même temps, nous organisons sous un chapiteau de 200 m2 des démonstrations, le concours de la meilleure galette du département et exposons un bretzel géant. Evidemment, les visiteurs sont invités à tout déguster, cela participe au succès de la manifestation ! »

Ndlr : A Strasbourg, le « droit de place » coûte 900 €, pour 8 m2, sans compter l’achat du chalet (environ 3 000 €) à la charge de l’exposant. Quant aux gains potentiels… Mystère. Mais si les artisans reviennent, c’est que le jeu doit en valoir la chandelle !

par Cécile Rudloff

(publié le 11 octobre 2012)

Mots-clés :

autopromo La Toque, tout sur la boulangerie, patisserie
Mieux vendre
La Toque est une publication du   


à La Toque Magazine


Découvrir
nos Offres

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK