Les réseaux de boulangerie et les fournils de GMS ne cessent de progresser partout en France. Cette concurrence fragilise l'artisan traditionnel qui ne sait pas toujours comment y répondre. Faut-il rivaliser sur le marketing ? La promotion est-elle un sésame pour reprendre l'avantage ou un moyen d'accélérer sa chute ? Le point sur un sujet complexe

qui fait débat.