Four bi-énergie Emeraude de Pavailler« Ce nouveau modèle bi-énergie combine les avantages des fours électriques (polyvalence, montée rapide en température, souplesse) et des tubes annulaires (qualité du fond, rentabilité économique, productivité). Sur les gros volumes, l'utilisateur optera de préférence pour les étages gaz (ou fuel) et, sur les petites fournées, pour l'étage électrique. Il pourra aussi cuire en même temps des produits aux besoins de cuisson différents. Au final, il parviendra à optimiser au mieux son organisation et ses coûts de production. Ce four concentre aussi de nombreuses autres évolutions techniques qui portent sur la diffusion de la chaleur, la hotte en façade, le design, la récupération des résidus, la filtration d'eau... L'appareil à buée de dernière génération (Turbo Steam) permet de vaporiser la juste quantité d'eau pour remplir la chambre de cuisson de manière régulière, sans faiblir. D'un seul geste, il offre un produit parfaitement doré et une cuisson régulière tout au long de la journée. »Sébastien Audras, chef produit chez Pavailler

Four Matador de Werner & Pfleiderer « Nous menons depuis quelques années une politique de réduction de la consommation énergétique de nos fours (Projet Energie 30) par un ensemble d'actions concertées. Sur le Matador (version électrique), nous avons mis au point une série d'innovations matérielles (détection optique, délestage…) contrôlées par un gestionnaire central (WP Intelligent Energy Control). On peut ainsi non seulement faire varier la température en sole et voûte, mais aussi la puissance selon trois rapports (la position III ou 100 % offre une grande réactivité alors que la position I ou 33 % apporte une chaleur plus douce). Lorsque la cuisson est lancée et la température stabilisée, la puissance passe automatiquement à la position inférieure. Le four se positionne aussi en mode veille au défournement et abaisse en conséquence la température et la puissance. L'utilisateur peut aussi repérer en un coup d'oeil quel est l'étage libre qui présente le temps de chauffe le plus court. » Guillaume Crase, directeur commercial France chez WP Bakery Group

Four Microtec de MAP « Nos fours électriques sont réputés pour leur qualité de cuisson, leur compacité et leur ergonomie, notamment grâce à notre élévateur intégré escamotable. Aujourd'hui, nous franchissons un cap sur les économies d'énergie avec le Touch'N Bake (en option). Il s'agit d'un superviseur à écran tactile qui ne remplace pas les régulateurs d'étage (en cas de panne, le four continue de fonctionner), mais vient les asservir et les piloter. Chaque régulateur fournit au superviseur les informations de l'étage qu'il gère. Celui-ci en fait la synthèse et peut décider de réduire la puissance de raccordement de tel ou tel étage (jusqu'à 50 %) pour minimiser au mieux la consommation globale. En plus des fonctions habituelles, l'ordinateur est aussi en mesure de proposer à l'utilisateur l'étage qui demandera le moins d'énergie pour aller à la consigne demandée. Il met aussi le four en mode veille sur des plages horaires prédéterminées. Vous réduisez ainsi la consommation globale liée à la succession des cuissons. »Laurent Perrois, directeur général de MAP

Four électrique Tronik de Tagliavini « Ce four est réputé pour sa fiabilité et sa faible consommation (jusqu'à 40 % plus basse) grâce à son système de gestion proportionnelle de la puissance (Super Saver). Il s'agit d'un dispositif qui module la puissance fournie aux résistances en fonction du besoin instantané en énergie (celle nécessaire pour atteindre au plus vite la température requise). À tout instant, le gestionnaire mesure la température de la chambre de cuisson et la compare à la consigne demandée. Plus l'écart se réduit, plus la puissance demandée baisse. Au final, la chauffe se fait avec plus de souplesse et une moindre consommation, tout en garantissant une haute qualité de cuisson. Le générateur de vapeur a aussi de nombreux avantages. Il assure la production généreuse de vapeur saturée pour un coût économique minime. Son entretien ordinaire est aussi très simple, d'autant qu'il est immédiatement accessible par l'avant. » Pietro Tanzi, responsable commercial chez Tagliavini

Four électrique Orion de Bongard« Ce four est le dernier-né de la gamme électrique chez Bongard. En plus des efforts menés sur les économies d'énergie (notamment via la platine tactile Intuitiv'), trois évolutions technologiques sont à noter. La première concerne l'appareil à buée (Hexa) qui a gagné en efficience et en rapidité. Sa masse importante lui permet de stocker l'énergie nécessaire à une production de buées abondante et homogène sur toute la profondeur de la chambre. Pour ceux qui cuisent des grosses pièces, la chambre de cuisson ROC (Rayonnement Optimisé pour la Cuisson) est une option intéressante. Entourée de dalles réfractaires (voûte, sole, parois latérales) et d'un oura d'évacuation des buées, elle améliore l'inertie du fond pour une cuisson plus douce et homogène sans risque de brûlure. Enfin, Orion peut être équipé en option d'un élévateur intégré ergonomique (Lifteo), doté d'un mécanisme motorisé d'assistance au levage. » Marie Laisne, chef produit chez Bongard

Fours électriques de Fringand « Pour nous, un bon four tient à sa fiabilité, sa durabilité et à sa performance de cuisson et, ce, même dans des conditions de travail extrêmes. Aussi, nous concentrons tout notre savoir-faire sur ces avantages stratégiques, tout en évoluant avec le marché sur les économies d'énergie ou le digital. Sur nos fours électriques Modelec et Top'Elec, nous proposons des résistances blindées en inox de 14 mm et des dalles de cuisson en ciment réfractaire renforcé de 20 mm (à base de silice minéral et de fibres de verre). Ces éléments massiques ont l'avantage de procurer un fond de haute inertie et une bonne réactivité, deux caractéristiques indispensables pour obtenir une grande qualité de cuisson, quels que soient les volumes et la température des pâtes. L'habillage est conçu en inox 304 offrant une grande résistance à la corrosion. La production de buée est assurée à chaque étage par un appareil indépendant en inox et doté de blocs de fonte de 12 kg (soit jusqu'à 108 kg/étage). »Pascal Schlehüber, directeur général de Fringand

Tendances Fours à solesLes 10 évolutions majeures du marché1 2 3456789 10
par Armand Tandeau (publié le 7 juillet 2017)