La cession ou l’acquisition d’un fonds de commerce est une affaire sérieuse qu’il vaut mieux confier à un spécialiste évoluant dans votre secteur d’activité. La connaissance des usages juridiques (droit social, commercial, fiscal…), des normes techniques (hygiène, sécurité, électricité, incendie, accessibilité…), des équipements (production, vente, stockage…) et des réglementations afférentes à votre univers commercial est en effet essentielle pour réussir un achat ou une vente.

Sécuriser et rassurer

Conscients que la qualité de service et l’expertise métier font toute la différence sur le marché immobilier, les consultants du réseau Michel Simond n’ont cessé d’accroître leur champ d’expertise pour la boulangerie-pâtisserie. Mélanie Aloui-Allamand, directrice opérationnelle, rappelle qu’une vente réussie est toujours le fruit d’une négociation juste et équilibrée et donc d’une maîtrise parfaite du dossier à tous les niveaux. « Nous jouons un rôle d’arbitre, indique-t-elle. Pour susciter la confiance et trouver le meilleur terrain d’entente qui permettra au vendeur et à l’acheteur de faire affaire, l’arbitrage doit nécessairement être neutre, juste et impartial. Pour avoir la pleine maîtrise de l’arbitrage, l’expertise du métier est essentielle. Celle-ci se vérifie et se décline à travers les différents services apportés aux deux parties. Pour notre réseau, c’est une question aussi de notoriété et de viabilité à long terme. Un acheteur ne devient-il pas un jour un vendeur ? » Ainsi, lors de la constitution du dossier de vente, un diagnostic complet est réalisé sur la base de données réelles. S’agissant de l’analyse comptable et financière, le marchand tient compte par exemple des quintaux de farine livrés et du chiffre d’affaires ventilé dans les différentes activités (boulangerie, viennoiserie, pâtisserie, snacking, livraisons externes).

Afin d’optimiser les modalités de cession sur le plan juridique, tous les contrats sont récupérés et étudiés (bail commercial, crédit-bail, salaires et contrats de travail, contrats de location ou de fourniture, contrats d’enseigne et de franchise…), ainsi que les acquis sociaux (horaires et jours d’ouverture, congés et repos, primes et avantages…). Concernant les équipements (machines, mobiliers, chambres froides, réseaux techniques…), une analyse détaillée est effectuée par un expert reconnu afin d’en estimer le juste prix sur la base de critères rigoureux (vétusté, valeur vénale, conformité vis-à-vis des normes, remplacements ou travaux à envisager…).

Le bon compromis

Lorsque l’évaluation détaillée du fonds de commerce est finalisée, les consultants du réseau prennent alors en charge la rédaction, la commercialisation et la diffusion de l’offre via différents médias (base interne d’acquéreurs, site Internet, portails d’annonces immobilières, presse professionnelle…). De leur côté, les acheteurs peuvent recevoir des alertes hebdomadaires quand une affaire correspondant à leurs critères est mise en vente (apport, prix de vente, géographie, CA, activités, quintaux de farine…). « Nous recevons personnellement tous les acquéreurs potentiels, revendique Mélanie Aloui-Allamand. Nous évaluons leur motivation, leur expérience et la cohérence de leur projet professionnel, sans occulter leur projet de vie. Nous analysons aussi leur capacité à piloter une entreprise (apport financier, expériences précédentes, puissance de travail, aptitudes managériales…). Nous rédigeons un dossier d’acquisition personnalisé en mentionnant les statuts de la société (SAS, SARL, EURL…) et des gérants. Lorsqu’un repreneur sérieux et crédible est retenu pour une affaire, nous effectuons une mise en relation avec le vendeur. Nous accompagnons le parcours de négociation, depuis la visite des locaux jusqu’à la signature, en passant par la formalisation de l’offre d’achat, la rédaction du compromis, les formalités d’inventaire et d’installation… » Les cabinets Michel Simond vont même au-delà de la vente puisque ils offrent une protection juridique pendant la première année d’exploitation. De quoi s’engager en toute confiance !

Armand Tandeau
Les aspects sociaux doivent être parfaitement clarifiés lors de la transmission.
Bien évaluer l’état de vétusté du matériel est un point déterminant pour l’avenir.
Michel Simond dispose d’un vaste réseau de diffusion.
Partir sur des chiffres vérifiés et contrôlés par un tiers neutre est primordial.