Il existe une grande diversité de véhicules utilitaires légers (VUL), adaptés aux multiples besoins des professionnels. La sélection du gabarit doit être sérieusement étudiée avant toute chose. Pour le transport de marchandises périssables, la question du transport frigorifique se pose inévitablement. Pour ceux qui font beaucoup de route, le confort de conduite, le choix de l'énergie et la consommation ne sont pas à négliger. Le critère financier peut aussi vous orienter vers l'occasion, avec les risques que cela comporte.

Fiabilité, consommation ou volume utile : des critères  stratégiques pour certaines entreprises de boulangerie.

Critères généraux• Gabarit : la charge utile (celle que vous pouvez transporter) et le volume utile (celui dont vous disposez) doivent être les premiers critères de choix. Certains constructeurs (Citroën par ex.) proposent pour un même modèle plusieurs combinaisons de charges et de volume utiles. À vous d'opter pour le meilleur compromis en fonction de ce que vous serez amené à transporter dans votre activité (four mobile, rôtissoire par ex.). Pour les utilitaires destinés à recevoir un agencement spécifique, il faudra évaluer le poids du mobilier et des équipements embarqués. Considérez aussi les dimensions intérieures si vous comptez transporter des caisses (la largeur de l'habitacle doit permettre de loger plusieurs piles de manière ajustée).• Motorisation : si vous roulez beaucoup et que vous transportez régulièrement des charges lourdes, sélectionner un moteur puissant est pertinent. Un véhicule doté d'un petit moteur consommera davantage qu'un modèle de puissance supérieure (et tombera en panne plus souvent) s'il est régulièrement surchargé. Avec davantage de chevaux, la conduite sera aussi plus agréable sur grandes distances (dépassement, reprise, montée…).• Confort : le nombre d'équipements (de série ou optionnels) s'est considérablement élargi ces dernières années. Le freinage ABS, les airbags, la direction assistée, les vitres électriques ou la climatisation sont désormais des standards. La navigation par GPS, le régulateur-limiteur de vitesse, le kit mains libres bluetooth, le radar ou la caméra de recul et l'assistance au stationnement peuvent être des options intéressantes selon votre situation (livraison de points de vente, portage à domicile, tournée, appels téléphoniques fréquents, grands trajets…).• Carrosserie : vérifiez que la surface de la carrosserie vous permette d'apposer votre enseigne publicitaire. Cela évitera bien des mauvaises surprises !

Les VUL à enceinte frigorifique doivent être conformes aux normesde transport des denrées périssables (ATP).

Transport frigorifique• Les produits alimentaires sensibles (pâtisseries à la crème, sandwichs, tartes…) et les matières premières d'origine animale (poissons, viandes, lait cru…) doivent impérativement être transportés à température réglementaire (+3°C le plus souvent).• Un VUL frigorifique (avec groupe de froid négatif ou positif intégré) s'impose dans bien des situations. Toutefois une enceinte simplement isotherme (sans production de froid) peut suffire pour une utilisation ponctuelle (prévoir dans ce cas des plaques eutectiques ou des accumulateurs de froid). • Les VUL neufs peuvent être aménagés en version frigorifique ou isotherme par des carrossiers spécialisés dans le domaine du froid. Ceux-ci doivent être habilités par le Centre d'Expertise Français de la Chaîne du Froid (Cemafroid) afin de pouvoir vous fournir une attestation de conformité technique ATP (accord sur le transport des denrées périssables) qui justifie de l'efficacité thermique de l'enceinte. Sur la carte grise, la mention carrosserie FGTD (fourgon à température dirigée) doit aussi apparaître. • Après 6 et 9 ans, le véhicule devra subir un test de conformité dans un centre de tests habilité par le Cemafroid (liste accessible sur www.autoritecompetenteatp.cemafroid.fr). Un résultat conforme permet de renouveler l'attestation ATP pour une durée de 3 ans. • Les enceintes doivent respecter les normes d'hygiène en termes de contact alimentaire, de résistance des matériaux et de nettoyabilité. Un certificat de conformité est également donné par le carrossier.

Achat d'occasion : points de vigilance
• Etat général : l'aspect extérieur du véhicule est un élément de communication essentielle (le bon état du véhicule inspire confiance !). Points de rouille, chocs et éraflures sont autant d'éléments qui peuvent vous porter préjudice. L'enseigne du prédécesseur doit pouvoir être ôtée facilement. • Prix : demandez au vendeur le kilométrage, l'année du modèle, l'énergie, la motorisation exacte et la finition. Ces éléments vous permettront de calculer la cote du véhicule sur www.largus.fr (avec la plaque d'immatriculation ou la carte grise, c'est aussi possible). Cette valeur vous donnera un repère (notamment pour négocier). • Mécanique : observez avec attention l'état du châssis, des pneus, du moteur (vérifiez l'étanchéité de la culasse en regardant s'il y a des taches d'huile sous le véhicule). Prenez le volant et testez le freinage, l'accélération, la tenue de route (suspensions), l'embrayage (bruit, patinage en montée) et la direction. Un jeu au niveau des rotules de direction se traduit par un braquage dur et un jeu au niveau des rotules de suspension, par des vibrations ou des claquements dans les virages. • Fonctionnement électrique : vérifiez le bon fonctionnement des feux, de l'avertisseur sonore, de la ventilation, du chauffage, de la climatisation et des éléments électriques de l'habitacle (vitres, lumières, rétroviseurs…). Tout défaut majeur non déclaré par le vendeur peut être un atout pour négocier. • Froid : un véhicule frigorifique doit disposer d'un certificat ATP en cours de validité (voir ci-dessus). Notez qu'en cas de changement de propriétaire, l'utilitaire doit repasser en centre de test ATP (le certificat étant nominatif). Attention, une enceinte arrive à expiration à la fin de sa douzième année (au-delà, il faut repasser en station officielle ATP Cemafroid).

par Armand Tandeau (publié le 25 mars 2016)