La Toque : revue partenaire indépendante des boulangers, pâtissiers, chocolatiers, confiseurs, glaciers

Recherchez un article

 

  Accueil / Gastronomie / Arnaud Vodounou, restaurant Taillevent (Paris VIII) : « Offrir le meilleur souvenir à nos clients »
Gastronomie

Arnaud Vodounou, restaurant Taillevent (Paris VIII)

« Offrir le meilleur souvenir à nos clients »

Publié le lundi 04 octobre 2010 - 11h36

Arnaud Vodounou (image : Latoque.fr)

Longtemps classé parmi les rares 3-étoiles (Michelin) de la capitale, le restaurant Taillevent, situé à quelques encablures de la place de l’Etoile, n’a en rien perdu de son panache lorsqu’il est « descendu » à 2 étoiles en 2007.

Réputé pour ses caves, pour la douceur de son cadre, pour son mélange réussi d’art moderne et de classicisme dans la décoration, et bien sûr pour la qualité de ses mets, Taillevent reste l’une des meilleures adresses de Paris.

Fondé en 1946, le restaurant – baptisé L’Angle du Faubourg – est toujours (pour le moment) entre les mains de la famille Vrinat. C’est Valérie Vrinat, petite-fille du fondateur, André Vrinat, qui œuvre désormais au développement de l’affaire. Elle également qui a donné sa chance à un tout jeune pâtissier, nommé Arnaud Vodounou, pour prendre en main la carte des desserts.

 

Millefeuille Arnaud Vodounou (photo : Latoque.fr)Un millefeuille étonnant,
destiné aux plus gourmands. (photo)

 

Entré à 21 ans dans cette grande maison comme commis – il en a 28 aujourd’hui et arbore le titre de chef pâtissier depuis quatre ans – Arnaud s’est donné pour mission d’accorder ses réalisations avec la cuisine servie ici, « une cuisine qui a su évoluer avec le temps, mais toujours dans le respect des produits, avec des cuissons très bien maîtrisées. »

 

Rester sur des valeurs sûres

Chaque jour, il compose des « symphonies libres », explique-t-il, jonglant avec les fruits du marché, les infusions, les pâtes à biscuit… Au centre de ses créations : « un jeu autour de la complémentarité des goûts, tout en restant sur des valeurs sûres », et en se gardant bien de tomber dans « la diversification à outrance ».

Ses desserts ? Principalement à base de fruits ou de chocolat. Et ils plaisent ! Sur les quelque 150 couverts servis chaque jour en moyenne, au moins 90 % terminent sur une note sucrée. « Mon but : que celui qui déguste en garde le meilleur souvenir... »

 

Tarte au chocolat Arnaud Vodounou (photo : Latoque.fr)Une décoration raffinée
pour cette tarte au chocolat. (photo)

 

Son attachement à la grande maison est renforcé par le respect et l’admiration qu’il voue à la dirigeante, aussi passionnée que lui par le chocolat. Membre du fameux Club des croqueurs de chocolat, Valérie Vrinat goûte et donne son avis sur chaque création.

Quant à lui, le Salon du chocolat lui a fait un cadeau en or en lui proposant de confectionner l’une des robes « tout chocolat » du défilé !

 

Son parcours en cinq dates

2003 : entre comme commis chez Taillevent. 

2004 : obtention du brevet de maîtrise en pâtisserie.

2005 : rencontre marquante avec Robert Linxe, fondateur de la Maison du chocolat.

2006 : voyage au Japon pour le restaurant Taillevent.

2008 : un déjeuner inoubliable au restaurant Georges V (1 étoile) avec sa maman !

 

par Anne-Laure Chorand

(publié le 4 octobre 2010)

autopromo La Toque, tout sur la boulangerie, patisserie
Gastronomie
La Toque est une publication du   


à La Toque Magazine


Découvrir
nos Offres

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK