1 - Emprunts, crédits-baux antérieurs à la crise

Demander un différé ou un rééchelonnement d’une durée minimum de 6 mois Les banques se sont engagées à reporter, sans frais, jusqu’à 6 mois le remboursement des crédits des entreprises. Il est bien sûr possible de solliciter une durée plus longue. Depuis le 16/03/2020, Bpifrance a suspendu les échéances des prêts qu’il a accordés.

Idem pour les contrats de crédits-bails ou de locations financières en cours. Cette mesure est également à prendre en priorité. Les démarches sont à effectuer auprès de l’organisme qui vous a accordé le financement, et conjointement auprès de la banque qui, le cas échéant, a servi d’intermédiaire lors de la mise en place du contrat. Attention, l’obtention d’un différé ou d’un échelonnement risque de ne pas être systématique comme les financements par crédits-bails ou locations financières qui ne sont pas expressément visés dans les dispositifs d’aide annoncés par les différentes institutions.

2 - Obtenir un crédit de trésorerie supplémentaire

Afin d’anticiper une baisse de trésorerie et de sécuriser vos relations avec les banques, vous pouvez demander une autorisation de découvert, ou une augmentation de l’existant et/ou solliciter un crédit de trésorerie.

- Prêt accordé par les banques avec le cautionnement de Bpifrance (nouveau dispositif d’aide mis en place par l’État). Ces prêts pourront couvrir jusqu’à 25 % du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise. Ils sont remboursables sur une période allant jusqu’à 6 ans (un différé de 12 mois puis un remboursement sur 5 ans). Garantie de l’État pour 90 % du montant du prêt, tarifée à un coût modique.

- Prêt Atout par Bpifrance. Prêt à taux fixe ou variable de 50 000 €, jusqu’à 5 000 000 € pour les TPE/PME et 30 000 000 € pour les ETI selon la définition communautaire. Durée de 3 à 5 ans avec différé d’amortissement en capital jusqu’à 12 mois. Pour la plupart des secteurs d’activité, hors immobilier et entreprises en difficulté. Avoir 12 mois d’activité minimum. Pas de frais de dossier, aucune sûreté réelle ni personnelle.

- Prêt Rebond (et/ou conjointement avec les régions). Prêt bonifié de 10 000 € à 300 000 €. Durée de 7 ans, avec différé de 2 ans. Les autres conditions sont spécifiques à chaque région. À compter du 16 mars, un dispositif exceptionnel de garantie de Bpifrance a été mis en place pour les prêts de trésorerie octroyés par les banques jusqu’au 31 décembre 2020.

3 - Bénéficier d’un report de charges (loyer, gaz, eau, électricité…) ?

Si vous n’êtes pas propriétaire, pour bénéficier de ces reports, vous devez adresser directement une demande de report à l’amiable à vos fournisseurs (gaz, eau, électricité). Concernant les loyers, une demande de délai ou d’aménagement des modalités de paiement sans application des pénalités de retard doit être adressée par courrier en LRAR. Toutes les modalités sont disponibles sur fiducial.fr et sur le site de Bpifrance.

4 - Payer vos fournisseurs

En cette période difficile, il est nécessaire de ne pas stopper le règlement des factures de vos principaux fournisseurs (meuniers…), car ils continuent de vous accompagner et vous aideront à redémarrer votre activité à la sortie de cette crise.

Stéphanie Pizzutti (Fiducial)