Imprimer Envoyer par mail

Des idées qui changent pour Pâques

Œufs, poules, éventuellement lapins et chasse dans le jardin... Difficile de sortir des classiques pour une fête aussi traditionnelle que celle de Pâques ! Pourtant, il est nécessaire de s'éloigner des sentiers battus, pour mieux se faire remarquer...

P ÂQUES FAIT PARTIE DE CES FÊTES TELLEMENT ASSOCIÉES À DES RITES PRÉCIS qu'il est risqué de s'en affranchir totalement. Vous ne pouvez pas priver vos clients des moulages qu'ils attendent. En revanche, il est très conseillé de les bousculer, car les consommateurs espèrent tout autant être un peu surpris. Prêts pour la résurrection ? Voici quelques idées pour dépoussiérer la tradition.

Idée n°1 :

Un pied de nez

Les badauds esquissent un sourire en passant devant votre vitrine ? Voilà une excellente entrée en matière ! En effet, les moulages ludiques remportent, année après année, un franc succès. Poules déjantées, animaux naïfs ou références aux marottes tendance des enfants, sont un excellent moyen de convaincre la clientèle de venir faire ses emplettes chez vous pour faire plaisir aux bambins. Attention cependant : vous jouez là dans la cour des achats d'impulsion, au budget limité. Mieux vaut miser sur des assemblages faciles et rapides à mettre en oeuvre, pour pouvoir démarrer votre gamme à des prix irrésistibles.

Idée n°2 :

De la technique

Le chocolat n'échappe pas aux attentes de naturalité des consommateurs. Aussi, leur proposer des sujets teintés aux colorants naturels sera cette année un véritable argument de vente. Une belle manière de s'inscrire dans

la tendance en montrant votre capacité à vous adapter.

Pour vous différencier, les nouvelles technologies sont également une arme redoutable, comme l'imprimante 3D, qui permet de créer des moules exclusifs et graphiquement intéressants. C'est le cas par exemple de l'oeuf infini issu de la collaboration

du chocolatier Camille Chazelle (école Valrhona) et de Lou Saint-Cyr (école Boulle).

Idée n°3 :

Du luxe

On le voit, chaque année, dans les collections mises en avant par la presse

féminine. La haute couture, l'art et les pièces précieuses font toujours rêver. Une idée à creuser surtout si

vous êtes installé dans un

quartier huppé. La décliner en version « réservée

aux adultes » ne vous

empêchera pas d'en vendre pour les plus jeunes, mais

l'exclusivité attirera l'oeil et, qui sait, pourra encourager

les jeunes adultes à rendre enfin la politesse en offrant des oeufs à leurs aïeuls.

Idée n°4 :

Décliner

À Pâques, il n'y a pas que les moulages ! Toute votre boutique peut s'inspirer

de la thématique pascale. La pâtisserie mettra l'accent sur le chocolat et les formes du poulailler, la boulangerie peut aussi se transformer en version cacaotée, ou, comme à la boulangerie Sain, se décliner en version gastronomique (pain au jus de cuisson d'agneau, pour Anthony Courteille), pour accompagner en beauté le plat de résistance. Ce chef créatif a même eu l'idée de créer un biscuit, parfait pour le goûter (photo), ou

la décoration de table. Malin !

Idée n°5 :

Accompagnement

en boutique

En matière d'animation, celle de Pâques - la chasse aux oeufs - est toute trouvée. Peut-être êtes-vous déjà partenaire d'une animation organisée par la mairie, l'école ou le château voisin ?

Si ce n'est pas le cas, il est encore temps d'imaginer votre propre battue aux oeufs, quitte à en adapter

un peu les règles. Vous pourriez ainsi cacher de vrais oeufs de poule dans votre vitrine et offrir une friture à déguster à ceux qui les remarquent. Ou faire gagner un modèle garni aux clients qui postent sur votre page Facebook la photo de détails de votre choix, dissimulés dans votre devanture...

Cécile Rudloff
Une chasse virtuelle

L'exemple sort un peu de l'univers de la boulangerie, mais son originalité mérite le détour : le livreur de repas Frichti s'est fendu d'une opération pascale inédite, et numérique. Durant une semaine, chaque jour, un oeuf était caché dans le menu. Il suffisait aux clients de glisser l'item dans leur panier pour qu'un petit cadeau chocolaté soit ajouté à leur commande. Et pour encourager la fidélité, les lots augmentaient au fil de la semaine et des commandes (deux oeufs virtuels, une barre, trois oeufs, une tablette snacking, etc). À envisager pour ceux d'entre vous qui pratiquent le click & collect ?

Imprimer Envoyer par mail