Rencontre
 - Drôle de PainComme à la maison
L'équipe de Drôle de Pain entoure son fondateur Antoine Soive (le seul qui porte des lunettes).

Drôle de PainComme à la maison

A MONTPELLIER (34), LA BOULANGERIE DRÔLE DE PAIN RÉALISE PLUS DE LA MOITIÉ DE SON CHIFFRE EN SNACKING. SON ESPACE EXTÉRIEUR EST UN LIEU DE DÉTENTE POUR LES SALARIÉS DU QUARTIER.

Cécile Rudloff

DANS CE QUARTIER D'AFFAIRES, 7 000 PERSONNES VIENNENT TRAVAILLER CHAQUE JOUR. Alors, quand Antoine Soive a visité ce local complété de plus d'un hectare d'espace extérieur, il a immédiatement pensé au potentiel d'un jardin aménagé, au calme, où les salariés pourraient venir faire une pause. « Nous avons déblayé onze bennes de ronces, aménagé une terrasse, un boulodrome et investi dans des hamacs. »

Au premier rayon de soleil, les clients se bousculent davantage côté pétanque que côté sieste. Mais ce décor de vacances adresse un message fort de détente et de convivialité. Ici, les consommateurs font un peu comme chez eux, déplacent les tables ou se servent dans la réserve de jeux (Mölkki, fléchettes, cartes, jeux de société). Un confort qui les incite à revenir, d'autant plus que la gamme snacking est plutôt variée.

Des salades sur mesure

Si le rayonnage de pain est réduit, c'est une volonté : « Nous ne sommes pas une boulangerie

de quartier, les gens ne viennent pas ici pour acheter leur baguette, remarque Antoine Soive. Nous nous limitons à la tradition, aux références que nous vendons également en B to B, à des restaurants ou des cantines, ou que nous utilisons au quotidien pour les sandwichs. »

Ces derniers sont proposés, au choix, dans un pain baguette nature, céréales ou olives, avec des garnitures régulièrement renouvelées (poulet-crudités, thon-olives-tomates confites, fromage de chèvre-tomates confites-olives-salade, poulet curry...). Les clients peuvent également opter pour une part de pizza, d'Entre-Deux (voir la recette), de quiche, une tartine (sur pain de campagne) ou un croissant Pierrot, une variation au jambon et au fromage imaginée par un stagiaire.

Mais ce qui fait le succès de Drôle de Pain, c'est surtout son bar à salades. Elles sont, au choix, petites ou grandes, déjà composées (le jour de notre visite, mesclun-endive-noix-poire) ou à assembler (avec des féculents - boulgour, quinoa, pâtes - et des légumes, crus ou cuits). Chacun peut ensuite assaisonner à sa guise. Différentes vinaigrettes sont en libre-service sur une table qui jouxte la saladette. Parfait pour tous ceux qui font attention à leur ligne ou se méfient de certains ingrédients !

Des animations

Cette première année d'exercice a permis à l'équipe de tester différentes animations pour attirer la clientèle. Une exposition de travaux de ferronnerie et de vitraux a été organisée et inaugurée au cours d'un vernissage en bonne et due forme. Un concert a eu lieu, pour

promouvoir les travaux d'une ONG qui sensibilise à l'accès à l'eau. Et, aux beaux jours, la boutique ferme un peu plus tard le jeudi soir, pour des afterworks très appréciés.

Antoine Soive, qui aime le partage, propose également du « tourisme d'entreprise » : l'équipe d'une société voisine est venue pour un atelier de découverte du pain, une animation simplifiée pour les enfants, via les centres de loisirs et les écoles. « Planifier et promouvoir de tels évènements demande du temps et un

savoir faire que je n'ai pas, note le fondateur. Pour faire encore mieux cette année, j'ai confié cette mission à des prestataires spécialisés, avec l'objectif d'organiser au moins deux soirées par mois en plus des afterworks et des chasses au trésor pour les enfants le mercredi. » Un réflexe intéressant quand on veut pouvoir se consacrer à l'essentiel : le produit et les gens.

Cécile Rudloff

Une entreprise solidaire

# Drôle de Pain relève de l'atypique. Cette SARL dispose d'un agrément d'insertion pour accompagner des personnes en difficulté vers un retour à l'emploi : après un contrat de deux ans dans la boulangerie, elles accèdent à un CDD, un CDI ou reprennent une formation. Ce volet social se double de valeurs artisanales et environnementales chères à l'équipe. Ici, tout est fait maison avec des matières premières locales et un compost, alimenté par les déchets organiques du fournil, permet d'enrichir la terre d'agriculteurs voisins. Une entreprise engagée !

REPÈRES

# Drôle de Pain dispose de deux adresses à Montpellier.

# L'entreprise compte 20 salariés (neuf à la vente, onze à la production - entre 8 et 9, selon les périodes, sont des personnes en insertion).

# Superficie : 90 m2 pour la boutique, 200 m2 de laboratoire, 1 100 m2 de jardin.

# Au déjeuner,

Drôle de Pain sustente en moyenne 200 personnes.

# Ticket moyen : 7 €.

# 40 places assises à l'intérieur, 70 à l'extérieur.

# Chiffre d'affaires : 1 million d'euros.

PARTAGER TWITTER IMPRIMER ENVOYER

Business & Stratégies