# Disposer d'un parking ne fait pas tout. « Nous avons 34 places de stationnement et beaucoup de passage, mais il faut tout de même que les gens s'arrêtent », affirme Grégory Ricci, qui doit faire face à plusieurs problématiques. D'abord, se rendre visible et donner envie aux automobilistes - partis sur leur lancée - de faire une pause ici. La façade, transformée à l'ouverture, ne suffit pas. Grégory s'apprête donc à matérialiser l'entrée du parking avec des équipements plus voyants. Ensuite, désencombrer l'espace de stationnement à l'heure du déjeuner. « Nous avons fait créer une solution de Click & Collect sur mesure, par une entreprise locale. Elle nous servira notamment à encourager les commandes groupées, en entreprise. Et nous envisageons de nous étendre géographiquement, avec un service de livraison ou de points de vente nomades, de type foodtruck ». Des pistes intéressantes pour mieux exploiter la capacité de production !