Rechercher un article

 

Nos Conseils aux boulangers, p√Ętissiers, chocolatiers, confiseurs et glaciers pour bien vendre

imprimer

Pour que votre annonce attire le maximum d’internautes, vous devez impérativement respecter quelques règles essentielles. Vous ne devez pas oublier que vous êtes mis en concurrence avec plusieurs dizaines voire plusieurs centaines d’autres vendeurs. En respectant ces quelques règles vous mettez toutes les chances de votre côté.

 

  • Bien rédiger son annonce

 

 Rédiger son annonce est le premier geste que vous ferez à destination des internautes. Afin d’éviter un nombre trop importants d’appels sans intérêt, nous vous conseillons de mettre le maximum d’informations dans votre annonce :

  • Pour un matériel : Marque – Modèle – Etat – Année …..
  • Pour un fonds de commerce : CA – Surface ….
  • Pour un véhicule : Kilométrage - Puissance …..
  • Pour une offre d’emploi : Type de contrat – Salaire …

En matière de vente, la transparence est « essentielle ». Même si votre bien n’est plus très jeune ou est dans un état réclamant des réparations ou travaux, il sera toujours préférable de le signaler. Vous éviterez ainsi de recevoir de trop nombreux appels sans que votre vente puisse aboutir. Le pire étant à venir car si votre futur acheteur vient à se déplacer, vous ne pourrez pas cacher l’état réel de votre bien.

 

  • Bien renseigner les acheteurs potentiels 

Lors de la rédaction de votre annonce, n’oubliez pas de donner vos différents numéros de téléphone permettant à quiconque de pouvoir vous joindre. Il est vrai que la possession d’un téléphone portable ou d’une adresse mail est dans le cas présent très utile. Si vous n’en possédez pas, n’oubliez pas de préciser sur votre annonce les heures auxquelles vous êtes joignable. En cas d’absence, n’oubliez jamais de consulter vos messages et surtout de rappeler dans un délai bref les personnes ayant répondu à votre annonce. Le premier contact que vous donnerez par téléphone doit être à l’image du sérieux de la relation commerciale que vous vous apprêtez à avoir. 

 

  • Bien préparer son bien à la vente

Avant de recevoir votre ou vos futurs acheteurs, vous devez préparer quelque peu votre rencontre. Vous devez mettre en valeur votre bien. Vous aurez, par exemple, nettoyé votre matériel, car il n’est commercialement pas « productif » de faire croire que vous vendez une machine qui était encore il y a quelques heures dans votre fournil, laboratoire ou votre magasin.

Vérifiez les détails. Il peut être plus astucieux de remplacer un accessoire cassé, plutôt que d’être obligé de négocier le prix de votre matériel.

 

  • Ultime étape : le paiement 

Il ne peut y avoir de bonne vente sans un bon paiement !

La conclusion d’une vente se traduit dans les faits par le règlement de cette dernière. Plus que jamais ne transgresser pas certaines règles.

  1. Pas de règlement, pas de vente : Vous n’êtes pas un organisme de crédit et le paiement de la vente se fera quoiqu’il advienne au mieux avant la prise de livraison, au pire le jour même. Favorisez le règlement par virement bancaire ou par chèque de banque.
  2. Il est impératif de refuser les chèques de banques « Etrangères » sans validation juridique sur le territoire Français. 

 

L'équipe de La Toque Magazine

 

Consulter notre page de conseils "Bien acheter"