Surfant sur la vague du bien-manger et du fait maison, des sociétés ont émergé ces dernières années sur le marché des box, kits ou paniers d’ingrédients, souvent soigneusement sourcés (circuits courts, origine France, etc.) voire pré-dosés, à cuisiner suivant des fiches ou suggestions recettes. La tendance s’est  affirmée avec la crise sanitaire.

Idée n°1 : farine + levain = pain

Le confinement a incité de nombreux particuliers à se lancer dans la culture du levain et la fabrication de pains maison, avec plus ou moins de succès.

Une tendance que la boulangerie Pain Pan ! à Marseille (Bouches-du-Rhône) a accompagné en distribuant des souches de levain et de la farine à ses clients, « dans un esprit de service et de proximité », explique son cofondateur, Rémi Ceresola, ravi de partager ses conseils de fabrication en magasin ou en ligne, via des tutos Instagram. Une manière de se couper l’herbe sous le pied ? Au contraire. Plutôt « une opportunité de faire de la pédagogie sur le pain, montrer la valeur ajoutée du savoir-faire boulanger et renouveler le rapport avec les clients », sourit l’artisan.

À Paris (18e), L’Atelier P1 a créé un kit dédié au pain, avec 2 kg de farine T80 bio et tout le matériel nécessaire pour réussir sa panification à la maison (banneton en osier, lame en noyer, etc.). En complément : la possibilité de suivre, chaque semaine, un atelier d’initiation au fournil pour acquérir les bons tours de main et rentrer chez soi, avec une recette et un pot de levain.

Idée n°2 : sucre + chocolat (….) = desserts

Les préparations culinaires, permettant de sortir un gâteau du four en un temps record, ne sont pas l’apanage des industriels.

À Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), Maison Drans fabrique des produits finis et des « préparations » pour biscuits, associant des couches d’ingrédients secs pré-dosés (farine, sucre, fruits secs, chocolat…) dans des sachets, avec un mode d’emploi au dos. Il suffit d’ajouter œuf et/ou beurre pour obtenir une fournée de douceurs maison.

À Aubigny (Vendée), la boulangerie Paquier a proposé au printemps des kits « tartes aux fraises », associant un sablé breton, une barquette de fraises gariguettes de Vendée, des décors et de la crème pâtissière dans une poche à douille, prête à l’emploi, sans oublier la notice d’utilisation. Une manière d’innover, de stimuler les ventes de pâtisserie en plein confinement et d’offrir un loisir familial à ses clients coincés chez eux. Une initiative à dupliquer à l’année avec des kits saisonniers : frangipanes en janvier (avec fève et couronne en goodies), pains d’épices à l’automne, etc.

Idée n°3 : artisan + artisan = repas complet

Après le sucré, pourquoi pas le salé ? Sur le même principe de (bons) produits à assembler, il est possible de s’associer à d’autres artisans locaux, pour proposer par exemple une pâte à pizza artisanale, avec une boule de mozzarella, de la charcuterie et un coulis de tomates des producteurs voisins. Le tout à assembler et cuire chez soi.

Dans le même genre, le confinement a vu fleurir des « box » composées de pains, viennoiseries, pâtisseries, enrichies de salades, plats, boissons… mitonnées par des chefs (lire La Toque n°314) : un levier de vente et de fidélisation, à poursuivre éventuellement sur les week-ends façon « kit brunch ».

Idée n°4 : pâtes + congélation = prêt-à-cuire

Surgelés, les kits Do It Yourself révolutionnent les formats de l’artisanat.

Au printemps, dès le début du confinement, La Régalade à Angers (Maine-et-Loire) lance une gamme innovante de kits boulangers, avec des pâtes prédécoupées et des lots de croissants, pains au chocolat, buns, brioches… crus et conservés au froid. Un concept mûri de longue date par son patron, Gaylord Graveleau, afin de « concilier qualité artisanale et nouveau mode de consommation ». Un succès !

Rebaptisée Do It Yourself, cette gamme offre en prime une « expérience » aux clients, invités à remettre en œuvre les produits en trois étapes max, pour un effet « whaou » à l’arrivée.

Barbara Guicheteau
Signés Maison Drans, des sachets d’ingrédients secs prédosés (5,90 € les 220 g), à associer avec des produits frais pour des biscuits vite faits bien faits à la maison.
100% artisanaux et sans conservateur, les kits « Do It Yourself » de la boulangerie La Régalade se conservent jusqu’à trois semaines au congélateur.