_
Actus
initiative - Baguette-box, ou la livraison de pain à domicile en Alsace
La box, issue d’un process de thermo-moulage, est sécurisée et étanche. © D. Péronne

Baguette-box, ou la livraison de pain à domicile en Alsace

Maurice Heitz a fondé Baguette-box, un système de livraison de pain à domicile, fourni par des boulangers locaux. La démarche bien rodée en Alsace, il travaille à l’étendre à d’autres régions de l’Hexagone, sous forme de franchises.

Dominique Péronne

« La baguette et le croissant sont iconiques, symboliques du savoir-manger à la française. » Lorsqu’il parle de pain, Maurice Heitz est volontiers lyrique. Mais l’homme est pragmatique et c’est à partir d’un constat implacable — beaucoup de Français des zones rurales et résidentielles périphériques n’ont aucune boulangerie proche de chez eux — qu’il a développé un concept innovant : un système de livraison à domicile, en se fournissant chez des boulangeries locales. À 53 ans, Maurice Heitz a déjà une longue carrière de création d’entreprises. Fort de ses expériences dans les domaines de l’informatique, de la livraison de repas, il lance le projet, en collaboration avec cinq entrepreneurs et financiers. Une étude de marché est réalisée en 2018. La réflexion va beaucoup porter sur la box elle-même : « Il fallait un système sécurisé, sans obligation de sonner chez les clients, plus fiable qu’un sac. Étanche, mais pas hermétique, pour que le produit respire. Opaque. » Il contacte l’entreprise ANVI, de Bourg-en-Bresse, qui conçoit pour lui une boîte longue, en résine alimentaire recyclable, fermée avec une clé.

Des boulangers partenaires

Baguette-box est propriétaire des boîtes, installées à l’extérieur des habitations des clients, environ 8 000 dans le Bas-Rhin. Les livreurs démarrent vers 3 heures le matin, vont chercher pain et viennoiseries chez le boulanger fournisseur et livrent entre 50 et 80 foyers. Soit deux à trois heures de travail. Les clients adhérents passent commande par internet, suivant le planning qui leur convient, et peuvent modifier leur commande jusqu’à 18 heures la veille. L’abonnement est de 6,90 € par mois, auquel vient bien sûr s’ajouter le prix du produit commandé. « Le plus compliqué a été de convaincre les boulangers, précise Maurice Heitz. Certains craignaient pour leur clientèle. Mais ça a été l’effet inverse. Cela leur assure un volume régulier et la démarche a fait revenir dans leurs boutiques des personnes qui n’y venaient plus. » Ils sont une centaine à avoir une convention de partenariat avec Baguette-box.

Aujourd’hui, l’entreprise, qui est basée à Wassellonne, dans le Bas-Rhin, compte 150 livreurs en CDI, majoritairement des personnes à la recherche d’une activité complémentaire.

La flotte de véhicules de Baguette-box. © D.Péronne

C’est aussi une vingtaine de salariés pour l’administratif, le commercial, l’informatique. « Le premier confinement de mars-avril 2020 a boosté la démarche, confirme Maurice Heitz. Aujourd’hui, nous élargissons la gamme, avec confitures, miels, jus de fruits, la petite épicerie “plaisir”, toujours avec des producteurs locaux. Nous avons déjà démarré la livraison du quotidien local. » Le concept s’étend désormais au Haut-Rhin, avec un système de franchise. Plusieurs entrepreneurs de l’Hexagone se sont positionnés pour le développer dans leur région, toujours sous forme de franchises.

Dominique Péronne
Deux trophées écoresponsables

« Nous veillons à être écoresponsables dans nos pratiques. Nos locaux, une ancienne caserne de pompiers, sont loués à la mairie pour un loyer modique. Pas de bureaux flambant neufs. Tous nos livreurs sont équipés de voitures hybrides ou électriques, en location. La box est recyclable », précise Maurice Heitz. Pour ces engagements, Baguette-box a reçu le Trophée Grand-Est de l’innovation en 2020 et le Prix national RSE, catégorie start-up (photo).

PARTAGER TWITTER IMPRIMER ENVOYER

À lire également