Nestlé France et l’Institut de l’élevage (IDELE) signent un partenariat pour déployer la démarche « Ferme Laitière Bas Carbone », soutenue par l’interprofession laitière (Cniel), auprès des producteurs de lait, fournisseurs du Groupe en France. Cette démarche s’inscrit dans la stratégie globale de Nestlé de réduction d’émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de ses activités pour atteindre 0 émission nette en 2050.

Une démarche rationnelle et individualisée pour réduire l’empreinte carbone de la filière lait de Nestlé en France

La première étape du partenariat démarrera avec une phase d’audits CAP’2ER Niveau 2 chez les éleveurs laitiers volontaires. Cette phase de diagnostic indispensable, réalisée sur la base d’indicateurs certifiés VERITAS, permettra de définir les besoins individualisés, et le potentiel de réduction d’émissions carbone pour chaque exploitation. Ensemble, le groupe et l’institut ambitionnent de mener 348 diagnostics auprès des producteurs de lait d’ici 2023.

Initiée par l’Interprofession laitière – Cniel, la démarche « Ferme Laitière Bas Carbone » qui vise à accompagner les éleveurs dans la transition de leurs fermes vers un modèle plus durable sera déployée par Nestlé France. Ce plan d’actions s’articulera autour de 3 piliers :

• la sensibilisation des coopératives et des éleveurs aux critères environnementaux,

• ll’évaluation des fermes au travers de diagnostics individualisés

• et enfin l’accompagnement technique des coopératives et des éleveurs.

« La signature de ce partenariat avec Nestlé France va nous permettre d’accélérer le déploiement d’une filière laitière plus durable en France. Nous sommes convaincus que la démarche collaborative retenue est la plus à même d’instaurer à l’avenir un modèle de production laitière à la fois plus responsable et performant », affirme Joël Merceron, Directeur Général de l’IDELE.

« Nos approvisionnements en lait frais représentent plus de 5% de nos émissions de GES. La baisse de l’empreinte environnementale de nos activités passe par une collaboration étroite avec nos partenaires éleveurs et coopératives. Ils sont un maillon indispensable de la durabilité de notre chaîne d’approvisionnement », déclare Charles Leonardi Directeur Général Supply Chain chez Nestlé France.

« Cette initiative qui accompagne les éleveurs vers un modèle plus durable va également contribuer au déploiement de la démarche « Ferme Laitière Bas Carbone », un des 8 engagements de la responsabilité sociétale France Terre de Lait » détaille Thierry Geslain, Directeur développement durable au CNIEL.

Nestlé France et l’Institut de l’Elevage déploieront cette démarche sur la base du volontariat, dans un bassin de 450 fermes situées dans le Nord-Est de la France et adhérentes à trois des principales coopératives avec qui Nestlé France collabore.

Dès 2018, Nestlé France s’est engagé dans le programme « Sols Vivants » piloté par la fondation Earthworm pour accompagner concrètement les agriculteurs dans leur transition vers une agriculture régénératrice et co-créer avec eux des modèles de production intégrant agroécologie et conservation des sols.

Plus d’informations : https://www.ferme-laitiere-bas-carbone.fr/

A propos de l’Institut de l’Élevage

« Construisons ensemble les avenirs de l’élevage »

La vocation de l’Institut de l’Élevage est d’améliorer la compétitivité des élevages herbivores et de leurs filières dans un contexte en perpétuelle mutation. Ses travaux apportent des solutions techniques et innovantes aux éleveurs de bovins, ovins, caprins et équins et aux acteurs économiques des filières. Ils fournissent des éléments de réponse aux questions sociétales et aux enjeux d’actualité.

En étroite collaboration avec ses partenaires, l’Institut de l’Élevage conduit des expérimentations et élabore des méthodes, des documents techniques et des outils destinés aux techniciens et aux éleveurs. Intégrant les derniers résultats de la recherche, ces productions sont porteuses de conseils, références et recommandations validés et actualisés régulièrement. A la convergence de la recherche et du conseil, les principales missions de l’Institut de l’Elevage sont la production et la transmission de ces connaissances.

Quelques chiffres :

29 millions d’euros de budget – un effectif de 315 personnes dont 250 ingénieurs et techniciens – 11 antennes régionales en plus du siège parisien – 30 thématiques étudiées – 500 publications et une quinzaine de journées techniques par an – une offre de 150 formations.

A propos du CNIEL

Créé en 1974, le Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (Cniel) est l’association qui regroupe les organisations représentant les producteurs de lait de vache, les entreprises laitières privées, les coopératives laitières, et les acteurs du commerce, de la distribution et de la restauration collective. Le Cniel incarne la volonté commune de ses membres de coopérer pour construire une filière laitière structurée, performante et durable, ancrée dans les territoires et ouverte sur la société et le monde d’aujourd’hui et de demain.

Qu’est-ce que le CNIEL

A propos de Nestlé en France : Depuis plus de 150 ans, Nestlé met son savoir-faire au service de l’alimentation et s’est fixé le dessein ambitieux d’améliorer la qualité de vie et contribuer à un avenir plus sain. Guidés par ces valeurs, les 10 000 collaborateurs de Nestlé en France cultivent l’esprit pionnier d’Henri Nestlé, et contribuent tous les jours à l’amélioration des produits d’une centaine de marques connues et reconnues. La France est le 1er marché européen de Nestlé, le 3e dans le monde et 70% des matières premières utilisées dans ses usines sont françaises.