Le soleil brille toujours dans le ciel marseillais en ce début décembre et la guinguette solaire du Présage est toujours ouverte à l’approche du solstice d’hiver. Les résultats sont bons : plus de 4000 couverts servis pour partager une belle cuisine respectueuse du climat, avec une saison 2021 à l’équilibre économique. Une bonne performance pour une création d’activité dans le 13e à Marseille, qui conduit à la prochaine étape : créer le premier restaurant solaire gastronomique du monde, dans un bâtiment bioclimatique exemplaire au sein d’une forêt comestible.

Fort du succès de la saison 2021 et grâce à tout le travail réalisé en amont avec notamment la R&D sur le fourneau solaire et l’obtention du permis de construire en 2020, Le Présage lance une levée de fonds pour boucler le budget de l’opération, 1,7 million d’euros. Le Présage, qui a déjà obtenu 450 k€ de subventions de l’ADEME, de la Métropole Aix Marseille et de la Région Sud, ainsi que le soutien bancaire de la CEPAC, a décidé de faire appel directement à ses convives et sympathisants du monde entier pour investir dans ce projet à impact, aux côtés des fondateurs et associés.

Une cuisine qui fonctionne à l’énergie solaire

Assiette du Présage

« J’invite les investisseurs responsables qui souhaiteraient avoir leur rond de serviette dans le 1er restaurant solaire gastronomique du monde à Marseille, à choisir le futur délicieux du Présage pour un monde en transition » déclare Pierre André Aubert, fondateur du Présage.

Le Présage, une nouvelle écriture gastronomique à l’encre solaire

Restaurant solaire, entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire

https://lepresage.fr/blog/