A retenir :

• On enregistre un très fort rebond des créations d’entreprises artisanales en France.

En 2021, 250 000 entreprises artisanales ont été créées : un chiffre en hausse de 13 % (+ 29 000 entreprises créées) par rapport à 2019 et la situation d’avant-crise sanitaire.

• Un entrepreneur sur quatre crée aujourd’hui son entreprise dans l’artisanat.

• Ce sont les communes rurales qui ont enregistré la plus forte augmentation des créations d’entreprises artisanales (+ 23 %).
En effet, la crise sanitaire a conduit de nombreux Français à quitter les grandes villes pour s’installer à la campagne et se reconvertir dans une activité artisanale.

• Ce dynamisme de l’entrepreneuriat artisanal se retrouve dans la plupart des régions et activités.

L’artisanat de l’alimentation est de plus en plus attractif, ainsi que les métiers d’art : ces métiers de passion dans lesquels de plus en plus de Français se reconvertissent.

Évolution du nombre de créations d’entreprises artisanales entre 2019 et 2021

Marielle Vo-Van Liger, Directrice Marketing et Communication MAAF : « La création d’entreprises

artisanales s’est envolée en France en 2021 pour atteindre un niveau bien supérieur à celui de 2019. La crise sanitaire, qui a pourtant lourdement et durablement affecté l’économie française, n’a en rien entamé la motivation des Français désireux de se lancer dans l’entrepreneuriat artisanal. Cette dynamique favorable témoigne de l’attrait toujours intact du secteur de l’artisanat et de la force des vocations qu’il suscite. C’est en particulier le cas dans les communes rurales où la création d’entreprises a connu une belle envolée et participe pleinement à la quête de redynamisation de ces territoires. »

Un fort dynamisme entrepreneurial dans les communes rurales

En 2021, ce sont les communes rurales qui ont enregistré la plus forte augmentation des

créations d’entreprises artisanales (+ 23 %), suivies par les petites villes de moins de 10 000

habitants (+ 21 %). En comparaison, la dynamique est beaucoup plus faible dans les métropoles de

plus de 200 000 habitants (+ 13 %)

Evolution du nombre de créations d’entreprises artisanales par taille d’unité urbaine entre 2019 et 2021.

Sur les plus de 300 activités qui composent le secteur de l’artisanat, les 10 grandes activités de l’artisanat du bâtiment et des services concentrent à elles seules la moitié des créations d’entreprises.

Elles enregistrent quasiment toutes une augmentation des immatriculations – pour atteindre des niveaux supérieurs à ceux de 2019 – à l’exception des activités de taxis-VTC et de coiffure, lourdement touchées par la crise sanitaire.

Les résultats du baromètre ISM-MAAF témoignent de l’attractivité grandissante de l’artisanat de l’alimentation : les activités de fabrication de biscuits ont par exemple enregistré un bond de 46 % des créations d’entreprises par rapport à 2019, de même que les chocolateries (+ 34 %) et les pâtisseries (+ 27 %). Les métiers d’art, ces métiers du « geste » emprunts d’authenticité, attirent également les entrepreneurs : + 30 % d’immatriculations en 2021.

Catherine Élie, directrice des études de l’Institut Supérieur des Métiers : « L’augmentation des

créations d’entreprises dans l’artisanat de l’alimentation témoigne du bouleversement des habitudes

de consommation des Français ces dernières années, entre avènement des circuits courts, volonté de

« manger local » et développement de la consommation nomade. Par ailleurs, la crise sanitaire et les confinements successifs ont conduit de nombreux Français à se questionner sur leur carrière

professionnelle et à faire le choix de se réorienter vers des métiers de passion comme le sont les

métiers d’art. En milieu rural, les créations d’entreprises progressent fortement dans ces activités ainsi que dans les activités du bâtiment qui tirent elles aussi profit de l’exode des citadins. La majorité des créations sont néanmoins des micro-entreprises dont la viabilité économique et les marchés seront à confirmer. »

FOCUS – Entreprises artisanales : un taux de pérennité supérieur à la moyenn

En résumé :

Le nombre de créations d’entreprises artisanales atteint un record en 2021 !

L’entrepreneuriat particulièrement dynamique dans les communes rurales !

Le secteur de l’alimentation a le vent en poupe !

Méthodologie de l’étude

Le Baromètre de l’artisanat est réalisé par l’Institut Supérieur des Métiers avec le soutien de MAAF. Publié 4 fois par an, ce baromètre met en avant les grandes tendances d’évolution du secteur de l’artisanat dans ses différentes composantes sectorielles, économiques et sociales (caractéristiques des dirigeants, des entreprises, des emplois selon les territoires).

Sources : les données de ce baromètre sont issues de l’exploitation, par l’ISM, de fichiers de données nationaux, principalement de la base Démographie des entreprises et de l’enquête SINE.

A propos de MAAF

Marque du groupe Covéa, MAAF est l’un des premiers assureurs généralistes en France. Il propose à ses 3,8 millions de sociétaires et clients des solutions globales en assurances (auto, habitation, risques professionnels mais aussi santé, prévoyance, assurance vie...) et des services à forte valeur ajoutée (assistance, crédits...). Aux côtés des artisans depuis sa création, MAAF compte aujourd’hui plus de 790 000 clients professionnels. Promouvoir l’apprentissage, c’est #MAAFaçonDêtre www.maaf.fr

A propos de l’Institut Supérieur des Métiers

Centre national de ressources sur l’artisanat et la petite entreprise, l’ISM conduit une activité d’observation statistique, de veille et d’études sur l’artisanat et la petite entreprise. Il publie régulièrement des Tableaux Economiques des secteurs de proximité. L’ISM assure également une mission de formation des élus socio-professionnels.

L’étude complète peut être demandée : candice.piekacz@coriolink.com