Mieux pour la planète, pour l’artisan et pour ses clients. « Une de nos clientes les plus fidèles nous passe chaque mois une commande avec la mention spéciale “avec le moins d’emballages possible” », raconte volontiers Carine Dhers, de l’atelier-boutique Mon Jardin Chocolaté (Paris 14e). Proposer ses tablettes en vrac, « c’est gagnant-gagnant-gagnant pour les clients qui ne paient pas le packaging, pour nous qui ne passons pas de temps à mettre les tablettes en boîte, et pour la planète qui bénéficie de cette sobriété heureuse ». Cette chocolatière dans l’air du temps vient de créer un corner vente en vrac. Une formule qu’elle a même voulue incitative en réduisant de 2 € le prix unitaire.

La vente en vrac de tablettes de chocolat, une solution écoresponsable et économique. © Mon jardin chocolaté

Présentoir transparent

On y retrouve les tablettes classiques : chocolat noir à 70 % de cacao d’Équateur et lait, le chocolat au lait à 37 % de cacao de la République dominicaine. Et les cinq tablettes du jardin, un 70 % de cacao d’Équateur, sur lesquelles sont semées des graines de courge, de la fleur de sel, des lamelles de gingembre confit, des pétales de rose, des canneberges ou des graines de sésame. Les tablettes de chocolat au lait à 37 % de cacao de la République dominicaine sont garnies de noix de macadamia caramélisées, de cacahuètes à la fleur de sel ou de sarrasin soufflé au miel. Enfin, chaque mois une recette fourrée de praliné cacahuète-sésame, graines de courge, graines de coriandre ou encore sarrasin.

« Nos tablettes sont rangées dans de beaux présentoirs transparents (investissement de 500 €) de chez Applymage Eco (spécialiste des solutions de stockage pour les boutiques zéro déchet). Nos clients viennent généralement avec leurs propres contenants. L’idéal est le sachet en kraft de chez le primeur, qui est solide, adapté au contact alimentaire, léger et peu encombrant. Pour les clients qui découvrent notre offre et n’ont pas prévu leur propre emballage, nous en avons à leur disposition », poursuit Carine. Difficile, par contre, d’appliquer ce système de vrac aux bonbons de chocolat, bien trop fragiles.

Offre incitative

La boutique en ligne propose un lot de huit  tablettes à 40 €, expédiées dans une seule boîte avec du papier de soie alimentaire entre chaque pièce. « Grâce aux économies réalisées sur les emballages, ce lot vous permet de profiter de l’équivalent de deux tablettes offertes », argumente le site internet. Une bonne idée pour la consommation courante et personnelle. Quand il s’agit d’offrir en cadeau, les tablettes de chocolat sont glissées dans des boîtes individuelles en kraft.

_____________________________Chasse au gaspillage _______________________

Dans sa démarche globale antigaspi, la chocolatière et son équipe proposent déjà à prix réduits des produits dits « moches », tels que chocolats blanchis ou cassés au laboratoire. Mon Jardin chocolaté est bien entendu présent sur la plateforme Too Good To Go, et fait régulièrement des dons à l’association parisienne de distribution alimentaire La Carriole solidaire.

Alexie Valois