Proposer des cornichons bio et français aux professionnels de la restauration hors domicile inscrits dans une démarche écoresponsable, tel est le défi relevé en 2021 par Hugo Reitzel, en partenariat avec des agriculteurs engagés.

Une culture complexe

En 1909, Hugo Reitzel (agriculteur) fonde la fabrique Reitzel et Cie en Suisse et commence à fabriquer de la moutarde. C’est en 2000 que la marque se lance en France dans les condiments puis développe une usine dédiée au food service à Connerré (Sarthe). En 2016, animé par l’envie de proposer aux restaurateurs une variété française, le fabricant relance la filière du cornichon, composée à ce jour de 23 agriculteurs (Les Cornichonneurs français). En 2021, trois d’entre eux se lancent dans la culture bio. Situés dans la Sarthe, le Maine-et-Loire et le Bas-Rhin, ils bénéficient d’un contrat de partenariat leur garantissant une assistance technique par une ingénieure agronome de chez Hugo Reitzel, qui s’engage aussi à les indemniser en cas de perte de récolte liée aux aléas climatiques par exemple et à acheter l’ensemble des calibres récoltés (de l’extra-fin au malossol). La culture du cornichon est complexe, en une journée, il peut doubler de volume. Il se ramasse uniquement à la main. Cette première récolte a permis de commercialiser 17 tonnes de cornichons bio. Cette gamme s’ajoute à ses autres références cultivées en agriculture raisonnée (en France et en Inde, pays où le climat est propice) et à ses dernières nouveautés : les pickles de légumes (potiron, carotte, courgette).

M.G.

www.hugoreitzel-foodservice.fr/