Avec plus de 2 millions de visiteurs par an, le Mont Saint-Michel doit faire face à une quantité de déchets très importantes compte-tenu de la fréquentation qu’elle reçoit.

Dans un communiqué de la commune, on retrouve une affirmation à s’orienter vers le 0 déchet.

Capture d’écran de la communication sur le zéro déchet du Mont Saint-Michel

Elle recommande d’adopter de nouveaux gestes et de nouvelles habitudes tels que :

- l’achat d’une gourde pour éviter l’achat de bouteilles en plastique

- préférer la vaisselle LAVABLE, plutôt que jetable

- préférer les serviettes et torchons en tissu que le papier essuie-tout et les serviettes en papier jetables

- privilégier les boîtes hermétiques pour les sandwiches, tartes et salades pour les pique-niques

- penser à se munir de sacs poubelles pour y tier et jeter ses déchets

« 1 tonne de déchets : c’est ce que la commune du Mont-Saint-Michel devait collecter chaque jour auparavant », rapporte le site linfodudurable. La ville a pris la décision de supprimer ses poubelles pour ne garder qu’un îlot de tri installé près de l’entrée.

« Une trentaine de poubelles ont été supprimées pour laisser place à des îlots de tri connectés. Situé à l’entrée du site, ce système qui fonctionne à l’énergie solaire aura coûté à la municipalité près de 10 000 euros. Ils permettent entre autres d’alerter les équipes de nettoyage lorsque les conteneurs sont pleins. Cette solution devrait permettre au Mont de mieux contrôler ses déchets. »

Le Mont Saint-Michel et sa Baie sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, il est exemplaire se sont engagées dans une démarche visant le « Zéro déchet », pour faire de ce site l’un des plus vertueux en matière de gestion des déchets.

Plus d’information sur le site de la communauté d’aglomération du Mont Saint-Michel et sa baie.