Le 2 mars, le salon Egast fermait ses portes sur un bilan conforme à ses objectifs avec la présence de 22 203 visiteurs, venus à la rencontre des 253 exposants ou assister à la dizaine de trophées et/ou concours. Une matinée des écoles, un forum de l’emploi, et l’installation d’un restaurant d’application en partenariat avec les marques Savourez l’Alsace et Savourez l’Alsace Produits du Terroir, l’UMIH et le CEFPPA Adrien Zeller d’Illkirch sont venus compléter le programme de ce salon à taille humaine, « aéré » et très convivial.

Inauguré par Guillaume Gomez, représentant personnel du président de la République pour la Gastronomie, l’Alimentation et les Arts Culinaires et Marc Haeberlin, chef de l’Auberge de l’Ill** à Illhausern, ce rendez-vous professionnel de référence, biennal depuis sa création en 1986, a suscité une dynamique fédératrice, confortée par un courant d’affaires significatif.

Sur les 21000 m2 d’exposition, 6000 m2 étaient consacrés à la boulangerie-pâtisserie avec la présence d’exposants de secteurs divers (meunerie, matières premières, ingrédients, fabricants de fours, de levure, de machines à chantilly, vitrines réfrigérées, agencement de magasin, expert-comptables, etc.).

Les moulins Foricher étaient présents. © M.Guglielmi
Ici, le concours régional de la meilleure baguette de tradition française, retransmis sur écran géant. © M.Guglielmi

Ce hall 2 accueillait également plusieurs concours comme le trophée des Nouveaux Entremets, remporté par Tinh Tran (brasserie Les Haras à Strasbourg, 67) & Philippe Hoffmann (pâtisserie Helterlé à Strasbourg, 67) ; le concours Lords of Sandwich, gagné par Mathieu Millot, (boulangerie Kevin à Benfeld, 67) ; le concours régional de la Meilleure baguette de tradition qui a vu la victoire de Patrick Baillet (boulangerie Baillet à Aÿ-Champagne, 51) ; le concours régional du Meilleur croissant au beurre, gagné par Dorian Kitzinger (boulangerie Imhoff à Colmar, 68) et enfin, le concours Inter CFA de la boulangerie, dans lequel s’est illustré le CFA Bernard Stalter à Eschau (67).

Patrick Baillet a remporté le concours régional de la Meilleure baguette de tradition. DR

Dorian Kitzinger s’est illustré au concours régional du Meilleur croissant au beurre. © DR

Au premier plan, au centre, l’équipe lauréate du trophée des Nouveaux Entremets, composée de Tinh Tran & Philippe Hoffmann. © Philippe Stirnweiss

Les lauréats du concours Lords of Sandwich (de g. à dr.) : Tom Spielmann (3e), Mathieu Millot (1er) et Jérémie Baltzinger (2e). © Philippe Stirnweiss

C’est dans le hall 1 que l’effervescence était la plus marquante. De nombreux concours étaient organisés mais tous les regards étaient tournés sur les candidats du 1er Trophée Émile Jung, créé en hommage à l’ex-chef étoilé du Crocodile à Strasbourg décédé deux ans plus tôt, très apprécié par ses pairs et pour son action dans la transmission des savoir-faire. Cette première édition avait pour thème la réalisation d’une croustade de poissons et fruits de mer, un challenge relevé par Jonathan Lux (Le Cerf à Marlenheim, 67), sorti vainqueur.

La présence de nombreux exposants dans ce hall était aussi l’occasion était de découvrir des produits typiquement alsaciens, comme les moules en terre cuite de Siegfried-Burger & Fils, une poterie fondée en 1842 où le savoir-faire artisanal est transmis de père en fils depuis 6 générations. Ou encore l’eau minérale alsacienne Celtic, qui prend sa source au cœur du Parc naturel régional des Vosges du nord, classé réserve mondiale de biosphère par l’Unesco depuis 1989. Cette eau naturelle peut être consommée régulièrement et sans contre-indication (résidu à sec 50 mg/l) et se distingue par son très faible taux de sodium (0.001 g/l).

Exemple de moules à Kougelhopf fabriqués par la poterie Siegfried-Burger & Fils. Ils sont entièrement personnalisables. © M.Guglielmi
Autres modèles de moules de la poterie Siegfried-Burger & Fils. © M.Guglielmi

L’eau minérale naturelle Celtic est disponible sous différents conditionnements et peut être vendue en boulangerie-pâtisserie © M.Guglielmi

Wraps d’aiguillettes végétales, élaborées par Epi & Co. © M.Guglielmi

D’autres exposants avaient fait le choix de se rendre en Alsace pour faire connaître leurs produits ou leur concept. A l’image d’Epi & Co by Tereos, qui propose une gamme de spécialités gourmandes 100 % végétale, riche en protéines, à base de blé et de pois chiche ou d’Emmanuel Gonzalez, à l’initiative du concept 6Xpos. L’ingénieur de métier a imaginé une solution pour limiter l’attente en caisse en développant des bornes de commande tactiles avec système d’encaissement. Entièrement personnalisables, elles permettent aussi de booster les ventes additionnelles, entre 18 et 35% selon Emmanuel Gonzalez qui s’est entouré d’une équipe de 43 personnes (développeurs, bureaux d’étude, contrôle qualité, SAV 7 jrs/7) dans l’hexagone. Concept fabriqué et assemblé en France, disponible en location ou en achat.

La prochaine édition aura lieu dans 2 ans. Rendez-vous pris !

A suivre sur https://egast.eu/

Bornes tactiles et système d’encaissement du concept 6Xpos. © M.Guglielmi

Maud Guglielmi