Décor cosy, ambiance feutrée, personnel stylé… Le tout nouvel espace salon de thé de l’hôtel-restaurant le Chambard est à l’image de la maison. « Nous souhaitons prolonger notre offre, rendre accessibles pour un moment privilégié notre savoir-faire, nos produits, le lieu même, notamment quand le budget ou le temps sont plus limités », précise Olivier Nasti. Le chef deux fois étoilé au Michelin, à la tête de la prestigieuse maison (l’hôtel est classé cinq étoiles) depuis vingt ans, aime la convivialité et le partage. C’est à son chef pâtissier Jordan Gasco qu’il a demandé d’élaborer des pâtisseries à déguster à l’heure du café ou du thé.

Des créations pâtissières à la carte. © Ilya Kagan

Accords gâteaux-boissons

La carte du salon de thé est presque un régal en soi. Comment choisir entre le dessert à la vanille de Tahiti, une cabosse conçue à partir d’un chocolat du Venezuela, ou la tranche de kugelhopf en trompe-l’œil ? « Celle-ci est composée de praliné et de croustillant à l’amande, d’un biscuit moelleux infusé à la vanille, d’un caramel onctueux et d’une mousse infusée au kugelhopf », précise Jordan.Le jeune pâtissier propose aussi une lunette aux myrtilles, clin d’œil à son enfance : « Je l’ai revisitée en petit gâteau : à l’intérieur, des myrtilles des Vosges, une mousse infusée au thé Earl Grey, un cake au citron et des myrtilles fraîches liées avec un petit jus de myrtilles. »

Au Chambard, des instants privilégiés de dégustation. © Ilya Kagan

Le client hésite encore… Peut-être une forêt-noire au design très contemporain, un chou à la châtaigne, une tartelette au coing ou une linzer framboise-cannelle ? Sans parler du dampfnudel, sa crème montée aux agrumes et sa compotée de quetsches… Pour qui se sent d’humeur plus salée, la carte propose aussi un feuille-à-feuille kugelhopf avec un foie gras d’oie, une tartelette croustillante au butternut ou une truite marinée originaire du massif des Vosges tout proche. Tout cela donne soif.

Et comme la maison pousse loin l’excellence, le chef sommelier Jean-Baptiste Klein a concocté des accords gâteaux-boissons. Au verso de la carte, la liste des accords possibles : avec une pâtisserie chocolatée, Jean-Baptiste conseille un chocolat chaud grand cru, un porto ou un armagnac. Avec un éclair à la châtaigne, un thé noir, un rivesaltes ou un whisky single malt. Le bar propose aussi une cinquantaine de thés du monde et des jus de fruits locaux et bio. Ces desserts et créations maison se dégustent sur place, du mercredi au dimanche. Ils peuvent aussi être emportés, comme dans une pâtisserie traditionnelle.

Une pâtisserie gourmande pour «toucher les papilles en plein coeur.»  © © Ilya Kagan
Le moment du tea-time sublimé au Chambard. © Ilya Kagan
Dominique Péronne