La Toque Magazine (L. T. M.) : en quoi consiste le dispositif « Point-Multi-Services » (PMS) ? Béatrice Guichard (B. G.) : « Il s'agit d'intégrer d'autres services à ceux traditionnellement proposés par les commerces, qu'ils soient bars-restaurants, boulangeries, épiceries, etc. De multiples possibilités existent, allant du dépôt de gaz au point informatique, en passant par le relais poste, le retrait d'argent, la vente de journaux… (voir encadré). Le concept existe en fait depuis plus de 15 ans et a été mis en place à l'initiative de la CCI Auvergne et de la Chambre Régionale des Métiers et de l'Artisanat réunies au sein du Conseil Interconsulaire Auvergne. Depuis, les régions Poitou-Charentes, Limousin, Aquitaine et Centre ont adhéré au dispositif. Les commerçants se sont structurés tout récemment par la mise en place d'une association qui a pour objectif de renforcer l'animation et la communication du réseau. Rien que pour l'Auvergne, on compte déjà une centaine de commerçants PMS. »

L. T. M. : Avez-vous pu mesurer les retombées du PMS pour le petit commerce ? B. G. : « Nous ne disposons pas de bilan chiffré car il est difficile de mesurer l'impact du PMS en tant que tel. Mais l'objectif est de pérenniser les entreprises commerciales et artisanales implantées dans les communes rurales en y apportant de nouveaux services de proximité. Pour les commerçants, c'est un moyen d'augmenter le flux sur les points de vente et un atout essentiel pour créer un lieu de convivialité. Le PMS apporte donc quelques vitamines aux artisans et commerçants, mais ne révolutionnera pas leur chiffre d'affaires ! Le multi-services est un levier intéressant… mais exigeant. Car derrière chaque service proposé, il y a un ensemble de contraintes qui demandent d'autres compétences, de l'organisation et du temps. Certains commerçants réussissent très bien et le PMS est pour eux un atout commercial précieux. C'est aussi et surtout un moyen privilégié d'ancrer son commerce sur un territoire. »

L. T. M. : Sur quoi repose l'intégration d'un artisan-commerçant en milieu rural ? B. G. : « La réussite en milieu rural ne se fait pas en claquant des doigts. Les choses demandent du tact, de la patience et du relationnel car il faut se faire apprivoiser par les habitants. La personnalité joue un rôle essentiel. Le projet doit être bien construit et doit reposer sur une étude économique fiable qui prend également en compte les habitudes de consommation de la population, le niveau de vie, la fréquentation des axes routiers, la concurrence, etc. La CCI est force de conseil sur ce volet-là. Notez que la fiabilité du projet tient aussi à la maturité du choix de vie. La campagne peut faire rêver certains urbains mais l'isolement peut vite les faire déchanter. »

Plus d'informations sur www.pointmultiservices.com

Les services • Retrait d'argent ; • Téléphone, fax, photocopie ; • Relais Poste, Relais colis, Kiala ; • Espace informatique avec accès à Internet ; • Point de livraison : fromages, pains, paniers fruits/légumes ; • Presse, cartes de téléphone, jeux de grattage, timbres, livres régionaux… ; • Dépôts : gaz, cordonnerie, pressing, photos... ; • Point information : tourisme, horaires SNCF, services sociaux/ communaux ; • Location de vélos, carte de pêche.

propos recueillis par Armand Tandeau (publié le 20 février 2013)