1. Superviser sa consommation

La facture d’énergie représente souvent un bon « 13e mois » pour un artisan boulanger. Pour faire des économies, il est d’abord nécessaire d’identifier les surconsommations en ventilant ses dépenses par zone (fournil, magasin, laboratoire…) ou par poste (cuisson, froid, éclairage, chauffage…). Ce suivi permet ensuite d’engager des actions ciblées : remplacement d’un four énergivore, rationalisation d’une production peu rentable, centralisation de la production de froid, etc. Certains fours modernes disposent d’un suivi de consommation détaillé (par production). Il est aussi possible d’installer des appareillages (compteur, moniteur) qui se branchent en amont de l’équipement (au niveau de la prise électrique ou bien du tableau central).

2. Changer de fournisseur

Depuis l’ouverture du marché de l’électricité et la fin des tarifs réglementés vert et jaune (2016), le nombre de sociétés distributrices s’est considérablement étendu en France. Citons pour les pros : EDF Entreprises, Engie, Total Direct Energie, Vattenfall, Eni, Enercoop, Alterna, Planète OUI, etc. Changer pour une offre moins onéreuse permet de baisser jusqu’à 10 % de sa facture annuelle. Notez que le changement est très simple et que la qualité de fourniture est inchangée. Seuls les services varient, notamment la garantie d’un prix fixe (sur un à trois ans). Certaines sociétés de conseil peuvent vous accompagner dans ce changement (voir ci-dessous). Vous pouvez aussi passer à l’électricité verte (issue de ressources renouvelables). Avec les Certificats de garantie d’origine, le fournisseur garantit que le montant payé par le client a bien permis d’injecter de l’électricité verte dans le réseau à hauteur de celle qui a été consommée. Attention, certains distributeurs affichés « verts » investissement lourdement dans les énergies nucléaires et fossiles (Greenpeace édite une liste des sociétés les plus écologiques).

3. Passer par un groupement d’achat

Les sociétés de services spécialisées dans l’achat groupé d’énergie (voir ci-dessous) peuvent vous aider à réaliser de sérieuses économies (jusqu’à 18 %). Le principe est simple : ces start-up négocient auprès des fournisseurs au nom du groupement qu’elles représentent. Plus le collectif est important, plus la négociation est favorable. Vérifiez bien que ces sociétés soient vraiment indépendantes !

4. Profiter des exonérations dues

La taxe TICFE (ou CSPE sur vos factures) est injustement payée par les TPE, alors que la plupart d’entre elles ont droit à une exonération (95 % des boulangeries artisanales). Pour y prétendre, il faut justifier que le ratio du montant des taxes payées sur la consommation d’électricité sur le montant de la valeur ajoutée comptable (liée au volume d’activité annuelle) ne dépasse par un certain seuil. Un dossier doit être monté et adressé au service des douanes de son département selon une procédure assez confidentielle. La société Eigrene (voir ci-dessous) prend en charge l’intégralité du processus administratif et se fait payer sur la base du remboursement obtenu (jusqu’à 10 % de la facture annuelle). La procédure étant rétroactive, vous pouvez en outre obtenir des exonérations pour 2019 et 2020.

5. Quelques sociétés de services en énergie spécialisées en TP

- Wattvalue.fr (achat groupé, choix du fournisseur)

- Hellowatt.fr (achat groupé, choix du fournisseur)

- Club.selectra.info (achat groupé, choix du fournisseur)

- Eigrene.fr (optimisation des coûts, exonération TICFE)

A.T.