Quelques jours – semaines peut-être – encore et vous pourrez enfin tomber le tablier, lézarder au soleil et déplier vos orteils en éventail. Ouf ! Mais avant de plier bagage, mieux vaut préparer son départ : cela permet de s'envoler l'esprit tranquille et de revenir dans les meilleures conditions…

Idée n°1 : Fixer les dates Depuis la loi relative à la simplification de la vie des entreprises (décembre 2014), vous n'êtes plus obligés de déclarer à l'avance vos dates de vacances en mairie. Cependant, si votre boulangerie, celle de votre concurrent direct et de celui d'à côté ferment au même moment, personne n'est gagnant car les clients s'approvisionnent là où ils le peuvent (dans les supermarchés par exemple). D'où l'intérêt de… • consulter vos collègues, comme Nathalie Henry à Plouguerneau (29) : « nous nous arrangeons pour être ouverts quand nos collègues sont absents et vice et versa. Après, celui qui reste fait tout pour garder les clients, mais c'est le jeu ! » • vous rapprocher de la mairie : si les relations confraternelles ne sont pas suffisamment bonnes, elle pourra jouer le rôle d'intermédiaire, dans l'intérêt de ses administrés.

A Plouguerneau, Nathalie Henry   prévient ses clients sur Facebook,en plus de l'affichette sur la porte.

Idée n°2 : Prévenir ses interlocuteurs Une fois les dates fixées, informez-en tous les interlocuteurs concernés : • la municipalité, encore, qui pourra annoncer vos congés dans le bulletin municipal, voire sur son site Internet, • vos fournisseurs, pour qu'ils ne trouvent pas porte close au cas où, mais pensent à vous livrer avant votre retour, • le commissariat, pour qu'il puisse veiller sur votre magasin en votre absence, • la presse locale éventuellement – et d'autant plus si vous organisez autour de vos repos une animation capable de braquer les projecteurs sur votre boulangerie. Et hop, un coup de pub !

Idée n°3 : Annoncer à ses clients Il est temps de prévenir vos clients pour qu'ils ne soient pas pris au dépourvu (la mauvaise surprise nuit à l'image de marque). • A Villiers-sur-Morin (77), François Poletto anticipe deux semaines à l'avance et conseille à ses habitués de commander leur pain d'avance pour le congeler. • En outre, cet artisan malicieux invite le décorateur de vitrine Stéphane Hauton à taguer sa vitrine pour le break d'été : « l'affichette qui annonce les vacances près de la caisse, les clients ne la voient pas, estime-t-il. Quand la vitrine est couverte de croissants en maillot de bain et de pains au chocolat sur des transats,cela ne passe pas inaperçu ! » • Enfin, les réseaux sociaux sont tout à fait appropriés pour annoncer vos congés, comme le fait Nathalie Henry avec humour, sur sa page Facebook (voir illustration).

Idée n°4 : Prévoir le retour Partir, c'est bien. Retrouver ses clients en rentrant, c'est mieux. • N'hésitez pas à organiser une animation (dont vous aurez bouclé tous les détails avant de baisser le rideau) pour votre come-back. Concours photo (voir encadré ci-dessous), jeu à gratter… Toutes les mécaniques sont bienvenues. • Créez une pâtisserie inédite, éphémère, autour d'un fruit exotique par exemple, pour fêter votre rentrée. Rapporter un souvenir de vacances, c'est encore plus efficace qu'une carte postale et vos clients seront les premiers à vous encourager, la prochaine fois, à vous accorder quelques jours. A moins que vous ne choisissiez dans le futur, de ne plus fermer et de déléguer. Mais c'est une autre histoire !

Animer l'été Certains d'entre vous ne s'arrêtent pas l'été, mais profitent de ce temps où les consommateurs sont détendus pour animer joyeusement leur boutique. C'est le cas de Sandra Grigoletto, gérante du Délicio, à Montaigut-sur-Save (31) : « Depuis quatre ans, raconte-t-elle, j'installe une plage dans un coin de ma boutique, avec du sable, des parasols et autres accessoires. Pendant quelques jours, l'équipe de vente sert les clients en paréo et nous organisons un concours de photos, pour faire gagner un magnum de champagne et une année de pain gratuit. L'an passé, nous avons eu une quinzaine de participants et près de 500 votants. L'opération est très appréciée ! » Une idée ludique, que vous pourriez utiliser, avant ou après vos propres congés, pour créer de la complicité avec vos clients estivaux.

par Cécile Rudloff (publié le 4 juillet 2016)