« Qu'est ce qu'on offre à mamie ? » - « Et maman ? Elle a encore dit qu'elle n'avait besoin de rien ! » - « Quelqu'un a pensé à tonton Jean ? » Dans les jours précédant Noël, voici à quoi ressemblent les conversations familiales. Notre souhait cette année ? Que toutes ces questions trouvent une réponse dans votre boutique !

Idée n°1 : Le cacao, une valeur sûre Pour être sûr de faire plaisir, rien de tel que le chocolat. Sans compter que vous pouvez le préparer à l'avance. • La jolie boîte, garnie d'une sélection de bonbons, plaît à tous. • Les fruits trempés – orangettes, citronnettes, gingembrettes, etc – comptent de nombreux amateurs. Tout comme les mendiants. • Les collections à thème – boîte à outils pour les bricoleurs, sexy pour les amants, chaussure pour les coquettes – permettent de cibler le cadeau. • L'originalité – ingrédient surprenant ou forme insolite – ouvre la voie à tous les clins d'oeil.

Un tout petit paquet, mais qui se mange !   Un modelage gourmand, réalisé par lamaison Jamin, à Lucé (28).

Idée n°2 : De la gourmandise Dans vos fabrications, les généreux seront ravis de trouver des « bricoles » (6-8 €), cadeaux faciles à offrir et qui font toujours plaisir. • Les tuiles, diamants, rochers, se prêtent facilement à l'exercice. • Pralinés et caramels sont des cadeaux qui se partagent. Les fruits secs grillés aussi ! • En piochant dans votre collection habituelle de bonbons et en confectionnant des assortiments ou des brochettes, vous ferez des heureux parmi les enfants…

Idée n°3 : Plus c'est petit… Plus c'est mignon ! En plus, même après un dîner de réveillon, il reste toujours une micro place pour... • Des guimauves, meringues colorées et pimpantes pâtes de fruit qui attirent l'oeil, surtout si leur petit conditionnement est aussi chou que son contenu ; • Les traditionnels gâteaux de Noël alsaciens à la cannelle, les sablés de toutes sortes et les pains d'épice, qui accompagnent facilement le thé de l'après-midi ou le café d'après déjeuner ; • Tant qu'à préparer une pâte, autant en profiter pour la détailler avec des emporte-pièces un peu « fun ». A vous moustaches, pères Noël, bonhommes rigolos, etc. Troués et enlacés, ils pourraient même faire office de décors pour le sapin !

Idée n°4 : De la personnalisation Autour de la table, il y a souvent un fan de ballon rond, un enfant fou de la Reine des neiges ou des Pokémon et beaucoup de personnes qui ont envie de gâter ou d'être gâtées. • Vous pouvez modeler des petits personnages populaires, en pâte à sucre ou en pâte d'amande. • Ce n'est pas la saison des pièces montées, mais les créations en croquant présentent un charme désuet que vous pouvez remettre au goût du jour (Noël est une période propice pour la nostalgie).

Idée n°5 : C'est l'intention qui compte Faites passer le message : en achetant un cadeau de votre fabrication, les consommateurs peuvent aussi offrir une preuve d'amour. • De plus en plus de consommateurs sont intolérants à certains ingrédients. Si vous parvenez à concocter une pâte à tartiner sans sucre, des biscuits sans gluten, des gâteaux sans lait… Vous enlèverez une épine du pied à vos clients. Car, pour un allergique, pouvoir se régaler sans risque est précieux. • Et pourquoi pas des « fortune cookies » (voir La Toque n°272, p. 43), pleins de mots tendres ?

C'est l'emballage qui fait la différence :avec ces petites boîtes élégantes, Christophe Rochet joue l'effetcadeau à Lons-le-Saunier (39).

Idée n°6 : Varier les plaisirs Si vous dispensez des cours de pâtisserie, ils doivent évidemment faire partie de la hotte du père Noël, sous forme de « Bon pour… » (passer une nuit au fournil, un atelier galette, etc). • Pensez à faire imprimer des cartons d'invitation esthétiques, voire originaux (le papier peut être accompagné d'une douceur – un biscuit en forme d'artisan au travail, par exemple – qui donnera un peu de volume au présent). • Et si vous vendiez des abonnements ? Un éclair au chocolat par semaine pendant un mois par exemple, un trimestre de croissants dominicaux…

A votre bon coeur !

Communiquez ! Pour faire savoir que vous êtes fournisseur officiel du père Noël, il faudra le dire et le montrer : > Chaque produit peut devenir un cadeau, cela dépend surtout de l'emballage (parlez-en à vos fournisseurs) ; > En boutique, réservez autant que possible un espace (libre-service pourquoi pas) aux présents gourmands ; > N'hésitez pas non plus à les montrer en vitrine… et, surtout, pensez à les mentionner sur votre flyer de Noël.

par Cécile Rudloff (publié le 17 novembre 2016)