Enseigne drapeau double.

Une bonne signalétique est primordiale pour un petit commerce, tout autant que son emplacement. C'est grâce à votre enseigne que les clients vont identifier votre boulangerie- pâtisserie, que ce soit dans une rue très commerçante ou dépourvue de boutiques. Attention, elle est aussi votre première image de marque.

Une très jolie enseigne drapeau double face typée rétro chez Thierry Racoillet (Paris 18e).

Le choix du type d'enseigne

On compte principalement deux sortes d'enseigne : traditionnelle et moderne. Typée rétro, l'enseigne drapeau double face est le plus souvent fabriquée en fer forgé. Le modèle contemporain, lui, est plutôt représenté par des caissons de toutes formes : carrés, rectangulaires, ronds, ovales, plus ou moins volumineux et lumineux.

L'enseigne en fer forgé véhicule une image forte sur la tradition. Et en matière de pain, il n'y a pas photo. « Elle est aussi synonyme de boutique de produits de qualité, commente Thierry Racoillet, boulanger parisien (18e), car inconsciemment, elle inspire confiance. »

L'enseigne contemporaine, elle, transmet une image plus moderne de la boulangerie qui n'en est pas moins positive. La démarche est différente. Qu'elle soit rétro ou contemporaine, le secret d'une bonne signalétique est de permettre une identification aisée de votre magasin.

Enseigne lumineuse. Pour être vu de très loin ! (Boulangerie-Pâtisserie-Traiteur, Michelle et Marc Vogel, Paris 9e)

Mise en valeur et avantages

L'emplacement idéal pour fixer votre enseigne va dépendre de la situation de votre magasin, qu'il se trouve dans une rue en longueur, en coin, ou autre. Il faut étudier avec précision les angles de vue afin qu'elle soit le plus visible, et du plus loin possible.

Certains artisans partenaires d'une enseigne marketée (Banette, Baguépi, Ronde des Pains, Copaline, Festival des Pains, etc) choisissent d'installer en doublon un autre repère visuel, plus personnel cette fois. « Vous êtes repéré plutôt deux fois qu'une » souligne Carlos Cheio, installé depuis peu dans les hauteurs du 9e arrondissement de Paris.

Un accessoire supplémentaire pour être mieux identifié : la baguette avec son contour en néon clignotant. Comme la croix verte des pharmaciens allumée, « c'est un bon moyen pour nos clients de voir que nous sommes ouverts » nous confie Michelle Vogel, boulangère à Paris 9e. Cet accessoire mi-contemporain mi-traditionnel permet à la boutique d'être repérée de très loin par le passant. Il vient souvent en complément d'un autre panneau suspendu. Force est de constater qu'il n'est pas présent sur toutes les façades, et pour cause : la forme du pain ainsi « suspendu » manque de finesse. Cependant, il peut être juxtaposé à du fer forgé sobre et sans fioritures. Tout est question d'esthétisme. Rappelons qu'il faut absolument garder une cohérence entre votre enseigne, votre façade et l'image de votre boutique que vous voulez renvoyer.

 

Se distinguer, se différencier

Tout est là : il faut savoir adopter la touche qui fera la différence par rapport à vos confrères. Une couleur, un dessin, une forme, etc. Ainsi, chaque boulangerie- pâtisserie affiche sa propre personnalité, avec entre autres, le choix de sa signalétique.

Même si l'on a tendance à vouloir tout standardiser, chaque boutique d'artisan est unique, contrairement aux chaînes qui, pour des raisons de stratégie commerciale, affichent toutes une identité extérieure semblable ou proche. Pour l'artisan, la démarche est quelque peu distincte dans le sens où il aura intérêt à personnaliser son magasin.

Les professionnels sont à votre service pour vous conseiller et vous orienter vers ce qui se fait ou pour étudier avec vous ce dont vous avez envie. Votre meunier peut également vous aider, il connaît sûrement des fournisseurs d'enseignes.

Quelques trucs...

« L'enseigne permet vraiment d'identifier une boulangerie- pâtisserie et d'être repéré » précise Brahim Sadok, boulanger à Paris 10e. Voici quelques idées pour vous accompagner :

• Il faut rester cohérent. L'enseigne doit correspondre à l'image du magasin, mais aussi à son profi l. Elle doit être en accord, par exemple, avec les aménagements intérieurs ;

• Mettez-vous à la place du chaland. L'enseigne est-elle attirante ? Bien visible ? Esthétique ? Sa taille est-elle adaptée ?

• Avant de faire votre choix, analysez la signalétique de vos concurrents en vous promenant et jugez par vous-même ;

• Enfin, sachez que rien ne vous empêche d'être très original… mais attention à ce que le résultat reste compatible avec votre métier !

par Laurence Blanchevoye (publié le 20 mai 2009)