Quelles sont les nouvelles tendances que vous constatez chez les artisans ?

Les nouvelles tendances sont d’abord notables chez les consommateurs, nourries par les enjeux environnementaux, sanitaires et sociaux. De nouvelles habitudes alimentaires se sont renforcées, accélérées par la crise et la nécessité de s’adapter à la situation. Les consommateurs ont réalisé que l’artisan est un entrepreneur passionné, que l’entreprise de boulangerie-pâtisserie artisanale est stable, à la production non délocalisable, à l’offre alimentaire variée et qu’il constitue le tissu économique du territoire. L’artisanat se porte bien et me paraît promis à un bel avenir tant que les artisans sont à l’écoute de ces nouvelles attentes de consommation : soin porté à la qualité des produits, à la sélection d’ingrédients et de leurs origines, à la réduction des additifs. Mais il faut surtout qu’ils communiquent là-dessus. Tous les partis pris choisis doivent briller car la concurrence est très forte : cultiver l’image de qualité est un des enjeux de l’artisanat.

Comment accompagnez-vous les artisans ?

Chez Délice & Création, notre particularité est d’être une entreprise dédiée à 100 % au métier de l’artisanat en boulangerie-pâtisserie, et nous nous positionnons comme partenaire de croissance de ces entreprises. Pour cela, non seulement nous assurons les services premiers de livraison de produits de base et d’ingrédients de qualité, mais aussi nous accompagnons l’artisan pour adapter son offre à la demande : que ce soit par des recettes qui suivent les différents moments de consommation de la journée, ou par du conseil sur la mise en œuvre des produits, jusqu’à leur merchandising. Notre service est omnicanal, il se décline en un suivi commercial terrain, un service client joignable toute la journée, une application avec un espace personnel de gestion et de commande en ligne, et si besoin une assistance technique in situ pour la mise en place de nouvelles recettes, comme les produits de snacking chaud pour la saison d’hiver par exemple. Nous faisons le maximum pour assurer du sur-mesure pour chacun de nos clients. Nous animons également nos artisans sur les réseaux sociaux, avec notamment Le Cercle Délice & Création qui propose à un club d’experts de la pâtisserie de bénéficier de masterclasses et de contenus exclusifs. L’ensemble du dispositif est au service de la croissance de l’entreprise artisanale.

Comment voyez-vous l’avenir de la boulangerie artisanale ?

Les tendances sont à corréler avec la zone de chalandise avant tout (emplacement, proximité, fréquentation) et à partir de là, nous croyons beaucoup aux offres qui répondent à des instants de consommation : la boulangerie bénéficie de capacités d’horaires et de souplesse pour satisfaire tous les profils à tout moment de la journée, y compris celui du soir qui s’est développé par la fermeture des restaurants. Avec leur réouverture, la boulangerie doit absolument conserver cette nouvelle clientèle. Même si elle bénéficie d’une confiance du consommateur, le fait maison, les recettes variées et différenciantes, la logique de coût doivent être au service de l’image d’un lieu « pour tout le monde ». Le plus gros challenge pour moi relève de la communication et du potentiel à rajeunir la clientèle avec une offre adaptée aux jeunes : là où la venue en boulangerie est classique (parents, grands-parents), les nouvelles générations doivent y voir le « nouveau cool à la française ».

Propos recueillis par Lê Thi Mai Allafort