Des espèces star qui font l’essentiel de notre consommation

La France occupe la 5ème place des pays européens consommant le plus de produits de la mer (poissons, crustacés, coquillages etc.)

Des choix qui se portent sur quelques espèces comme le saumon, le thon, le cabillaud et la crevette. Ces dernières représentent à elles seules, les trois quarts de la consommation française de produits de la mer. Il existe pourtant de nombreuses autres espèces méconnues regorgeant de bienfaits et qui sont idéales à déguster l’été pour pouvoir ainsi diversifier son alimentation et sa consommation de produits de la mer.

(consultez notre dossier Snacking sur l’offre iodée ici)

Que ce soit pour le goût, la santé ou l’environnement, une cuisine variée avec différents types de produits de la mer est importante. Chaque espèce apporte différentes teneurs en vitamines et minéraux.

Par exemple, la truite et le perche sont particulièrement riches en vitamine D, les palourdes en fer, les poissons gras en oméga-3.

Diversifier sa consommation peut donc permettre d’assurer un apport régulier de l’ensemble de ces composés essentiels tout en évitant de concentrer son impact sur une même zone géographique, un même écosystème ou une même espèce.

« S’il est toujours souhaitable de varier sa consommation, le plus important reste de s’assurer que le poisson choisi a été élevé ou pêché de manière responsable. C’est ce que propose le label ASC. Nous sommes les yeux et les oreilles des consommateurs dans les fermes aquacoles pour l’informer des pratiques d’élevage qui respectent l’environnement, la santé des poissons et les droits humains. » explique Camille Civel, ingénieure agronome et directrice France et Belgique de l’ASC.

De nouvelles espèces à découvrir

Par habitude, ou par facilité, les Français se tournent vers les mêmes espèces, telles que le saumon ou la crevette. Ce sont des espèces qui peuvent effectivement contribuer à une grande variété de recettes de cuisine et peuvent être élevées de façon responsable, ce que garantit la présence du label ASC.

Toutefois, il existe des espèces moins connues que la certification ASC peut également contrôler afin d’assurer des pratiques d’élevage plus respectueuses de l’environnement et des droits humains.

L’élevage du maigre en Méditerranée en est un bon exemple, tout comme le turbot qui provient quant à lui de fermes certifiées ASC aux Pays Bas.

De nouvelles espèces vont également être amenées à se développer dans les élevages français. C’est le cas de la perche, le sandre ou le silure qui pourront bénéficier d’une certification ASC dans les prochaines années.

Le maigre et le turbot sont donc deux espèces élevées à proximité et qui apportent les nutriments essentiels attendus du poisson ; vitamine D, protéines, omega-3, le tout avec un faible apport en calorie.Et des bienfaits significatifs.

Homologue du bar ou de la dorade, que l’on plébiscite facilement, le maigre, aussi connu sous le nom de courbine ou encore de grogneur, accuse malgré tout un manque de notoriété et de connaissances sur ses apports. Il constitue un très bon choix de poisson blanc responsable et peut permettre de varier les espèces que l’on consomme. Sa chair est ferme et charnue, son goût est doux, ce qui en fait un poisson excellent pour tous types de préparation : de la friture, au four en passant par la grillade, sans oublier la vapeur, le fumage ou même la marinade crue comme le ceviche.

Le turbot est quant à lui tout aussi riche. Avec un diamètre de 50cm, sa taille est parfaitement indiquée pour obtenir de beaux filets qui pourront être farinés et poêlés.

Les possibilités de cuisson sont nombreuses car le turbot peut également être cuisiné entier dans une turbotière, un plat en losange, spécifiquement conçu pour accueillir la cuisson de ce poisson.

A propos de l’ASC

L’Aquaculture Stewardship Council est une ONG indépendante internationale à but non lucratif dont l’objectif est de transformer l’aquaculture (l’élevage de poissons, coquillages et crustacés) pour la rendre plus respectueuse de l’environnement et plus responsable socialement. Elle accompagne les acteurs de la filière – fermes, fournisseurs, distributeurs et restaurateurs - qui souhaitent s’engager pour une aquaculture responsable afin de pouvoir nourrir la planète en préservant les ressources marines et l’environnement. En 2021, 49 000 tonnes de produits labelisés ASC ont été vendus. L’ONG compte aujourd’hui 230 entreprises françaises certifiées « Chaine de Garantie d’Origine ».

https://fr.asc-aqua.org/