1. Montrez tout :

La transparence de votre communication est le port du col roulé en guise d’exemplarité dans l’engagement de sobriété : vos murs peuvent afficher vos valeurs, vos engagements et vos promesses. Nul besoin d’autres messages que ceux qui rassurent les clients concernant la traçabilité de vos produits, les méthodes de fabrication et la composition de votre offre. Vous proposez des pains au levain, dites-le, de l’affiche grandeur nature aux étiquettes devant chaque produit. Vous avez des produits décongelés, dites-le aussi, il existe désormais des affichages qui vous protègent d’être hors-la-loi (voir l’article juridique p. XXXX) si vous ne le dites pas et qui vous permettent également d’expliquer à vos clients que le fait-maison peut être congelé sans que la qualité soit altérée. Ces informations et ces messages rassurants feront une grande différence pour vos clients désormais très attentifs au prix qu’ils mettent pour les produits qu’ils mangent. C’est une tendance à laquelle plus aucune marque ne peut échapper.

Conseil : présentez de façon aérée vos produits avec une étiquette visible qui ne laisse pas de doute pour le client, c’est un détail à ne pas négliger. Les sacs de farine par exemple bien visibles seront également rassurants.

2. Tout nouveau, tout beau

Nouvelle boutique (ou toute première boutique), montrer le travail artisan est très tendance : qu’il s’agisse de placer le fournil près des vitres qui donnent sur la rue ou de laisser la clientèle voir à l’arrière l’équipe en train de travailler. Les restaurants ont adopté cette démarche il y a déjà quelques années et la clientèle apprécie de voir les gestes artisans pour leur beauté, comme la réalisation des produits pour le côté alléchant. La boutique Takumi (voir portrait page XXXX) en a fait un réel atout de merchandising en donnant à voire la fabrication de A à Z de leur cheesecake. Ils laissent même ouvert un store la nuit lorsque le boulanger est au travail. En termes de matériaux, les matières brutes donneront également beaucoup de cachet et de résonance quant aux engagements attendus par les consommateurs aujourd’hui. La sobriété et l’aspect « nude » (qui peut partir de couleur sombres et profondes pour mettre en valeur vos produits dorés, aux couleurs douces de la pierre ou du bois pour créer une atmosphère chaleureuse) seront tout à fait dans les codes d’aujourd’hui : des plantes ou des références à la nature serviront ce même message.

Conseil : L’élégance passe par la sobriété : ça tombe bien vu le contexte. Si toutefois vous optez pour un style plus moderne, la présence d’écrans et tout ce qui pourrait avoir trait à la digitalisation répondront tout autant aux codes du « less is best ».

Pâtisserie Pages Blanches - décoration avec de la récup @ © l.allafort
Pâtisserie Pages Blanches - décoration avec de la récup @ © l.allafort
Pâtisserie Pages Blanches - décoration avec de la récup @ © l.allafort
© l.allafort
Pâtisserie Pages Blanches - décoration avec de la récup @ © l.allafort

3. Shop staging

Peu de budget ou projet qui n’était pas à l’ordre du jour, il y a de bonnes idées à chiper dans la récup’. Le vintage est à la mode, ne cherchez pas à cacher certaines parties de la boutique qui raconte une histoire : bien au contraire. Du style industriel, rétro ou rustique, quelques touches suffisent pour être tout à fait dans l’ère du temps. Les brocantes regorgent d’objets utiles qui peuvent être détournés en déco ou utilisés pour ce qu’ils sont. Sans miser sur le 100%, mixez certaines pièces fortes qui marquent une époque avec d’autres plus classiques : les paniers en osier ont un charme qui ne vieillit pas, les gros luminaires industriels sont très tendances et apportent une lumière douce adéquate pour vos présentoirs et vitrines, les meubles anciens peuvent servir à présenter la partie épicerie si vous en disposez une. De nombreuses entreprises jouent également sur la récupération et proposent des éléments de décoration design dont la valeur responsable sensibilisera votre clientèle.

Conseil : chinez sur Sélency en ligne, en brocante, et repérez des styles et des idées sur Pinterest également.

4. La jouer différente

L’imperfection ! L’artisanat reste une source d’inspiration pour les créateurs et les designers et elle se traduit par la recherche d’imperfection comme preuve d’un travail manuel. La singularité joue nécessairement en votre faveur par rapport à la concurrence, pour peu que vous évaluiez les établissements alentours. Si les couleurs de 2023 sont annoncées comme lavande et bleu grisé, c’est aussi le minimalisme et le mobilier pratique qui semblent rester à la mode. Pour se distinguer, on peut faire appel à d’autres artisanats, à des pièces réalisées localement et faites main : c’est la meilleure façon de se singulariser et de rester dans l’ADN artisan. Donc, inutile de se ruiner auprès de consultants ou d’architectes d’intérieur : vos goûts et votre personnalité sont votre meilleur atout. Conseil : vous pouvez décorer en fonction des mois avec des plantes et des fleurs de saison, en commandant de la vaisselle auprès d’un artisan local, en présentant façon pop’up store les œuvres d’artistes que vous aimez (en les proposant à la vente par exemple) ou bien encore animez votre boutique en misant sur les codes régionaux par exemple.

Boulangerie Leonie Baker @KamelSaci
Boulangerie Leonie Baker @KamelSaci
Boulangerie Leonie Baker @KamelSaci
Boulangerie Leonie Baker @KamelSaci

5. Petite animation pour petits budgets

La libre circulation est essentielle pour le flux de la clientèle et pour assurer une atmosphère positive. Le développement durable, le recyclage et l’éthique sont des sujets d’actualité dans tous les aspects de la vie : alors pourquoi moi instiller cet esprit dans votre établissement ! Nul besoin d’un gros budget, il peut s’agir de phrases positives à afficher, de donner des petits noms clin d’œil à vos créations (pourquoi pas nommer une pâtisserie par le nom de votre meilleur client), de proposer une baguette suspendue pour témoigner que vous vous souciez des profils les plus précaires, proposez des produits de la veille à prix réduits. Ces astuces vous les connaissez, mais elles participent à créer une atmosphère, s’il ne s’agit pas de décoration à proprement parler, il s’agit pourtant bien d’une ambiance que vous créez pour que vos clients reviennent aussi pour cela.

6. Faire appel à des professionnels

« À tout travail de décoration, il est primordial de procéder à une étude préliminaire. Cette étude sera plus ou moins complexe suivant le cas de figure rencontré.

Il est préférable de s’adresser à un architecte d’intérieur contractant général (que nous appellerons le maître d’œuvre) spécialisé dans la création et rénovation de locaux commerciaux car il dispose de connaissances approfondies et d’outils qui faciliteront le déroulement du projet, Et de préférence dans le cadre d’un projet “clefs en main” car plus efficace, rentable et rapide », explique Stéphane Philippard de IKA Design. « Nous proposons des diagnostics gracieux qui permettent d’approcher cette étude préliminaire qui implique différentes questions :

- d’ordre technique et financier (définir la catégorie de l’ERP, exigences en sécurité incendie, accessibilité PMR, enveloppe financière, délai d’exécution souhaité, besoins en termes de ventilation, électricité, gaz, dimensionnement des espaces de travail et respect de la “marche en avant”) ;

- du ressort du marketing

(augmentation du snacking, qualité des produits, diversification de l’offre, etc.).

Le maître d’œuvre, ayant collecté ces informations, peut démarrer la phase de conception. »

En fonction du budget et des besoins évalués, vous pouvez trouver la bonne combinaison de stratégies. 

Encadré : Nouvelle boutique Liberté

Pour l’ouverture de leur nouvelle boutique au 63 rue de Turbigo, Paris 3ème, l’esthétique a été pensée par Mickaël Bénichou afin de rendre hommage aux Arts et métiers. Il a choisi de travailler avec l’architecte Jessica Mille pour son expérience des savoir-faire artisanaux comme la mosaïque et la ferronnerie. L’esthétique a été pensé autour de la matière brute, un comptoir en béton ondulé servant d’écrin aux délicates pâtisseries alors que la boulangerie sera présentée sur fond de mosaïque onirique avec l’inscription «LIBERTÉ». « Nous ne suivons pas de «nouvelles tendances», nous restons fidèles à notre identité et à ce qui a fait notre succès, notre atmosphère épurée et minimaliste. Lors des travaux, nous avons découvert un ancien plafond de boulangerie avec moulures et peintures qui nous a beaucoup inspiré. Nous avons alors fait le choix d’articuler ce lieu de vente autour de cet élément circulaire et de s’inscrire dans une harmonie de courbes et d’ondulations. Nous tenons à continuer de travailler avec la jeune de garde de l’architecture, c’est important pour nous de découvrir de jeunes talents. Nos boutiques sont une rencontre entre leurs univers artistiques et notre ADN. » explique Emilie Privat.