Lorsqu’un client passe le pas de votre porte, il se fait tout de suite une impression sur votre boutique. Il fait attention à la décoration et à la propreté de votre intérieur, mais aussi à la tenue du personnel. Choisie avec soin, celle-ci assoira votre identité et votre notoriété.

Idée n°1 : le style

Le choix vestimentaire dépend du style que vous souhaitez donner à votre commerce. Les tenues assorties (tunique ou blouse) renverront l’image d’une maison où tous les détails comptent. Le tailleur (pantalon ou jupe) sera plutôt réservé à un lieu haut de gamme.

> Pour un style décontracté et branché, le port d’un tee-shirt-jean ou pantalon noir peut passer. Mais attention à la propreté du haut et à la qualité des pantalons (sans trous, ni effilochages, et en provenance du même fournisseur). Ajoutez un tablier ou une chasuble (cela fera la différence). Évitez les vestes polaires sans manches et les pulls, nids à poussière et à microbes.

> « Il ne faut pas hésiter à accessoiriser la tenue : bretelles, béret, tours de bras ou nœud papillon, pour un look très français et traditionnel », explique Mathieu Franck, responsable produits et commercialisation de la marque Jobeline, dont l’ADN repose sur un style jeune et décontracté.

Idée n°2 : couleur et matière

> Vous pouvez vous inspirer des couleurs de votre boutique, sachant qu’en boulangerie « la demande pour les coloris évoquant la nature (couleurs lin, taupe, beige) est forte », précise laura Collot, chef de produit chez Bragard.

> Le blanc, quant à lui, est plutôt réservé au fournil et aux pâtissiers.

> Le noir ou bleu foncé, élégant et de plus en plus tendance en boulangerie, reste cependant très salissant (traces de farine).

> Préférez des matières faciles à entretenir, « robustes (polyester+coton), et confortables, conseille Laura Collot. Exit le lin, trop fragile. »

> Pour la pâtisserie, Bragard propose des tenues en Tencel® (nom déposé de la matière Lyocell). Fibre de cellulose extraite de l’eucalyptus (plante nécessitant peu d’eau et qui se regénère rapidement), elle a des propriétés antibactériennes, régule la transpiration et se repasse facilement.

Idée n°3 : quid du masque ou de la visière ?

En pleine pandémie, le masque – ou la visière – fait dorénavant partie de la tenue vestimentaire.

> En tissu, assurez-vous qu’il réponde à la norme Afnor SPEC S76-001 (performance de filtration de 90 % sur les particules de 3 microns, catégorie dite UNS1).

photo

Bragard a mis son expertise dans la fabrication d’une collection de masques UNS1, réalisés avec des matières locales et respirantes afin de les rendre plus agréables à porter.

> Évitez, si possible, des couleurs sombres ou une multitude de gros motifs qui pourraient envoyer une image négative, voire agressive. Customisez-le discrètement avec votre logo, votre nom (les fabricants disposent souvent d’un service de broderie).

> Veillez à ce qu’il soit bien positionné, propre (sans traces de chocolat, de gras ou de morceaux de fruits), changé toutes les quatre heures et lavé à haute température (quitte à le donner à une blanchisserie professionnelle).

> Si vous optez pour les visières, plus discrètes et plus faciles à supporter, attention. « Si elles peuvent protéger les porteurs des grosses gouttelettes émises immédiatement après une toux par une personne à proximité et face à l’écran, elles ne permettent pas de protéger des particules en suspension, avertit l’INRS* . Elles n’ont pas l’efficacité des masques de protection respiratoire. Elles ne protègent pas suffisamment l’environnement du porteur contre les gouttelettes émises par ce dernier. »

Idée n°4 : côté fabrication

Si votre fournil est ouvert, les clients seront attentifs à la tenue des boulangers et boulangères. Pour donner plus de cachet à votre boutique, l’idéal serait d’imposer la même tenue, mais cela n’est pas toujours facile… Assurez-vous tout de même que les vêtements sont propres et non troués.

Maud Guglielmi

* Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.