_
Vente
mieux vendre - Toutes les solutions pour le transport frigorifique de denrées périssables réfrigérées ou congelées
Les salons, tel Europain, sont l’occasion de découvrir les solutions logistiques pour l’alimentaire (ici, Renault Zoé équipée par ECP).

Toutes les solutions pour le transport frigorifique de denrées périssables réfrigérées ou congelées

La livraison à distance de denrées réfrigérées ou congelées nécessite bien souvent un véhicule utilitaire frigorifique aménagé à cet effet. D’autres solutions logistiques très performantes existent.

Armand Tandeau

Les boulangeries sont nombreuses à vendre ou à distribuer leurs produits à l’extérieur (livraison à distance, vente sur les marchés, fourniture des entreprises, restaurants ou collectivités…). Lors du transport, la conservation au froid est impérative pour garantir la qualité, la fraîcheur et la sécurité alimentaire des denrées périssables. Les solutions logistiques sous température dirigée (positive, négative) sont très variées et le choix dépend de critères tels que volume de marchandises, distance à parcourir, budget, fréquence des livraisons...

1. Les véhicules frigorifiques

Les utilitaires légers (électriques, essence, bioéthanol, diesel) peuvent être aménagés pour le transport frigorifique par les constructeurs (Renault, Peugeot…) ou par des agenceurs spécialisés (ECP, Vincent, Techni-contact, Lamberet…). Deux solutions existent : l’aménagement isotherme (parois du véhicule isolées, étanches et faciles à nettoyer côté intérieur) et frigorifique (système de production de froid intégré). Les sociétés commercialisant ces solutions doivent être agréées pour établir une attestation de conformité technique ATP qui justifie de la performance de l’enceinte pour la conservation des denrées périssables (lire l’encadré). Sur la carte grise, la mention carrosserie FGTD (fourgon à température dirigée) doit aussi apparaître.

Les utilitaires de livraison de denrées périssables doivent respecter la réglementation ATP. © A.Tandeau

2. Caissons frigorifiques

Si vous disposez d’un utilitaire, vous pouvez aussi y intégrer un caisson frigorifique muni d’une porte latérale placé directement dans l’habitacle du fourgon ou de la fourgonnette. Les sociétés spécialisées (ARPM France, Frima Concept, Cold Distribution…) effectuent la conception du caisson (souvent sur mesure), l’intégration dans le véhicule (branchements électriques) et délivrent l’attestation ATP. Ces caissons peuvent être amovibles (pour un usage occasionnel) ou ajustables à d’autres moyens de transport (remorques, triporteurs, vélomoteurs…).

Le caisson frigorifique : une solution performante au budget raisonnable. © A.Tandeau

3. Caissons isothermes

Si vous ne voulez pas investir trop lourdement, le système de caisses isothermes avec réfrigérant passif (accumulateurs de froid) est une alternative pertinente, d’autant que certains fabricants spécialisés proposent des produits réellement efficaces, telle la solution CarryTemp (société Cold & Co), une large gamme de caisses et de conteneurs isothermes de toutes capacités. Ces enceintes, légères et robustes, s’ouvrent facilement et sont conformes aux normes ATP. Elles sont constituées d’un caisson isolant en polyuréthane et recouvertes d’une housse protectrice multicouche (résistante, étanche et lavable). Selon leur taille, elles peuvent être placées dans un fourgon, un coffre, sur une remorque et même un triporteur. Le froid est apporté via des plaques eutectiques gastronormes (GN) à froid positif ou négatif, ou par d’autres moyens réfrigérants passifs tels que blocs rigides, sachets souples, glace carbonique... Un enregistreur (en option) est placé dans le caisson et permet de suivre la température au cours du temps (la collecte des données se fait par l’intermédiaire d’un smartphone doté d’une puce NFC).

4. Les transporteurs spécialisés

Faire appel à un professionnel du transport frigorifique peut faciliter l’activité de livraison de produits frais sur les grandes et petites distances. Chronopost a par exemple lancé le service Chronofresh (en partenariat avec Delifresh), bien adapté aux artisans et aux petits producteurs. Les livreurs viennent la veille récupérer les produits (secs, frais, réfrigérés et surgelés) et assurent une livraison pour le lendemain avant 13 heures (en région Île-de-France, ils peuvent être livrés le jour même). Le service garantit le maintien de la chaîne du froid et le respect des normes ATP sur le transport frigorifique. Une fois la commande passée, les clients restent informés par mail ou SMS de l’avancée de la livraison. Ils peuvent suivre l’évolution de la température environnante au cours de la livraison (traceur). La solution est à étudier pour les commandes conséquentes (notamment en B to B).

Armand Tandeau
La réglementation ATP

Le transport alimentaire sous température dirigée est régi par l’accord sur le transport des denrées périssables (ATP). Cette législation internationale fixe les exigences techniques des engins de transport frigorifique ou isotherme sous température positive et/ou négative. Chaque engin en circulation relevant de l’ATP doit disposer d’une attestation de conformité technique délivrée par le Cemafroid (Centre d’expertise français de la chaîne du froid). Les enceintes doivent respecter les normes d’isolation thermique, de réfrigération et d’hygiène (contact alimentaire, résistance et nettoyabilité des surfaces). Des autocollants de marquage de couleur bleue, identifiant la classification ATP et la date du prochain contrôle, sont apposés sur le véhicule. Pour le renouvellement du certificat, les dispositifs isothermes ou frigorifiques doivent être évalués par un centre agréé Cemafroid au bout de la 6e année et de la 9e année. Les véhicules dont les livraisons sans rupture de charge (sans chargement ou déchargement) demeurent dans un rayon inférieur à 80 km peuvent obtenir une dérogation à l’ATP.

PARTAGER TWITTER IMPRIMER ENVOYER

À lire également